Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


mercredi 18 mars 2015

La devise de la nouvelle Monnaie


: contenter David.

Car, une fois de plus, c'est varié, audacieux… et les choix sont avisés.

http://www.lamonnaie.be/fr/502/Programme

Seul réel tube, L'Elisir d'amore — on peut faire bien pire comme choix —, et avec Anne-Catherine Gillet ou Olga Peretyatko (ex-protégée de CSS, avant qu'elle ne s'arrondisse et ne s'affadisse vocalement, comme tant d'autres), au choix. [Dommage que ce soit avec Thomas Rösner, qui m'avait beaucoup fait souffrir à Bordeaux il y a une dizaine d'années, notamment dans ce répertoire, lorsqu'il était l'assistant de Hans Graf.]

Sinon, les raretés sont essentiellement des incontournables du répertoire, mais très rarement donnés : La Vestale de Spontini (utilisant la mise en scène d'Éric Lacascade pour le TCE, économie avisée), avec des protagonistes immenses : Alexandra Deshorties, Yann Beuron, Jean Teigten (dirigés dans une optique « musicologique » par De Marchi) ; Le Démon de Rubinstein en version de concert (avec la collaboration de Stotijn et Manistina) ; le roboratif Opera seria de Gassmann (le livret parodie, dans la même langue musicale, la production d'une opera seria de son temps) avec Jacobs et une équipe stellaire (Penda, Visse, Milhofer, Spagnoli, M. Fink…).

Et beaucoup d'œuvres récentes : To Be Sung, opéra de chambre de Dusapin composé il y a vingt ans ; Medúlla de Björk arrangé par Anat Spiegel ; Powder Her Face de Thomas Adès (là aussi, une œuvre d'il y a vingt ans d'un compositeur alors vingtenaire) ; et une création au thème fédérateur, Frankenstein de Mark Grey, avec beaucoup de moyens : Andrew Schroeder, Scott Hendricks, Alex Ollé à la mise en scène (et, pour ceux qui aiment, Malena Ernman… en Créature !).

Côté récitals, là aussi, c'est plus la qualité que la notoriété qui prévaut avant tout : Sally Matthews, Anna Caterina Antonacci, Christianne Stotijn, Christoph Prégardien, Simon Keenlyside, Georg Nigl, Matthias Goerne… à l'exception de Nora Gubisch, que des très grands diseurs (qui pour la plupart font une grande carrière de liedersänger ou de mélodiste).

Enthousiasmant.

David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« mars 2015 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031