Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


La devinette du mois


  • Qu'est-ce qui est chanté ?
    • (facile, quoique passé de mode)
  • Qui chante ?
    • (il est très célèbre)
  • Comment l'appréciez-vous ?



Comme toujours, des lots de bandes inédites à gagner.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=2531

Commentaires

1. Le samedi 4 octobre 2014 à , par David Le Marrec

Comme personne n'a encore trouvé, je donne un indice : ne vous fiez pas à la date supposée d'enregistrement.

2. Le dimanche 5 octobre 2014 à , par David Le Marrec

Indice n°2 :
Cet enregistrement a été fait par un chanteur au faîte de sa notoriété, mais après l'époque du phonautographe-gramophone-phonographe.

3. Le mercredi 8 octobre 2014 à , par DavidLeMarrec

C'était un peu difficile ce mois-ci, je l'admets. Malgré un assez grand nombre de tentatives, personne n'a trouvé. Voici l'original avant gravure :



Eh oui, il s'agit donc de Roland Villazón dans Amor ti vieta, le célèbre et court arioso (assez roturier) de Fedora de Giordano (au demeurant un petit bijou de conversation en musique dans le grand style lyrique italien, sans comparaison avec La Rondine ou Andrea Chénier). C'est effectivement très moche, mais il faut dire qu'en plus d'être éloigné de sa vocalité, l'extrait est sans doute chanté à froid. C'est extrait d'un documentaire diffusé sur la BBC, What Makes a Great Tenor?, où Villazón grave lui-même un cylindre qu'on peut comparer avec sa propre voix. Le résultat est surprenant, parce que l'enregistrement lui donne des caractéristiques qu'on croyait réservées à des techniques vocales (et non de reproduction sonore) d'un autre temps : le médium devient beaucoup plus dense et riche (accentuant ridiculement son vibrato), la voix sonne à la fois plus percutante et plus vieille.

Voilà une nouvelle raison de se défier de toutes les déductions prétendument scientifiques sur ce à quoi ressemblait les chanteurs d'antan. Déjà qu'on peut avoir des surprises en découvrant des voix en salle, avec les techniques d'aujourd'hui, alors pour les cylindres, et plus encore lorsqu'on n'en a pas… toute tentative de déduction est vaine.

Car la devinette du mois n'est pas que plaisante, elle est aussi édifiante. Bienvenue sur CSS.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« octobre 2014 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031