Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

[Carnet d'écoutes n°115] – Mendelssohn : Symphonies 1,3,4,5 par Andrew Manze et la Philharmonie de Hanovre


[Écoutable intégralement, gratuitement et légalement sur ordinateur ici.]

Le volume réunissant les 4 & 5 vient de paraître, et je découvre par la même occasion l'existence du précédent volume (1 & 3) par cet orchestre, la NDR Radiophilharmonie Hannover (qui n'est pas la célèbre NDR de Hambourg), l'un de mes quelques chouchous en Europe (par ailleurs, et ce n'est que partiellement une coïncidence, l'intégrale des symphonies de Sinding chez CPO, c'est eux).

Quant à Andrew Manze, après avoir été violoniste baroque, soliste chez les meilleurs, il a livré une intégrale Brahms à Helsingborg qui est désormais ma version de chevet : très directe, de belles couleurs, peu de rubato,  la structure formelle comme le contrepoint s'éclairent, avec une énergie motrice permanente !

manze

Je n'ai pour l'heure écouté que la Troisième, mais cela se confirme : un Mendelssohn à la pulsation très régulière, à la limpidité inhabituelle (beaucoup d'intégrales ont été captées par des orchestres épais dans des cathédrales nébuleuses), où les détails des articulations rythmiques et la réalité des timbres sont très précisément rendus, non sans une belle avancée de tous les instants (le mouvement lent est en particulier très réussi, les changements de climat vraiment mis en valeur). Les fugatos paraissent plus nombreux que jamais, grâce à cette radioscopie jubilatoire !

Petite réserve : il y a peut-être un rien de raideur et de froideur (pas les timbres les plus personnels du monde, c'est sûr), accentués par la prise de son Pentatone, un peu trop proche et asséchée, comme souvent (mais plus réaliste que d'ordinaire, moins déformée par le mixage).

En tout cas, du Mendelssohn qui claque, et combien joliment !

manze

Depuis quelques années, les intégrales se sont accumulées, et rien que dans le genre nerveux, Nézet-Séguin-COE, Heras-Casado-Freiburger Barockorchester ou Poppen-Saarbrücken constituent de fantastiques références !

Par ailleurs, il reste les beaux classiques Dohnányi-Vienne (on n'a pas fait mieux…), Ashkenazy-DSOB, Litton-Bergen, Weller-Philharmonia.

Et, en séparé dans la 3, on peut aussi profiter de Szell-Cleveland, Maag-LSO ou Goodman.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=2999

Commentaires

1. Le mardi 6 février 2018 à , par Ouf1er

Et l'integrale de Nezet-Seguin vient également de sortir....

2. Le mardi 6 février 2018 à , par DavidLeMarrec

Celle de Nézet-Séguin avec le COE, entendue lors de sa tournée, c'est absolument confondant : tout est élancé (même la difficile Deuxième), tout est réussi et cependant personnel. Je garde ma tendresse pour Dohnányi, vraiment exactement ce que j'ai envie d'entendre (les équilibres de couleur, en particulier), mais c'est à mon avis l'autre grande intégrale à écouter en priorité.

3. Le mardi 6 février 2018 à , par DavidLeMarrec

Sinon, j'ai écouté hier les 4 & 5 de Manze / Hanovre, le nouveau volume donc.

La Quatrième et belle, mais un brin plate, par rapport à ce qui existe de mieux du côté des couleurs et des dynamiques – le final est très réussi, mais la régularité rythmique extrême est un peu ennuyeuse dans la Procession, par exemple.

Beaucoup plus convaincu par la Cinquième, où cette lecture précise met en valeur des détails, des couleurs souvent occultés. Seul le final me paraît, à nouveau, un peu sage.

On est quand même dans les très belles réussites. Dans les années 80, lorsqu'on avait Sawallisch-Philharmonia ou Karajan-Berlin comme meilleurs choix, on se serait prosternés devant cette intégrale (je suppose que la 2 sortira, mais de toute façon, c'est plutôt un oratorio, et pas du meilleur Mendelssohn). Bien sûr, en dix ans a on a Nézet, Poppen, Heras-Casado, Litton (et auparavant Ashkenazy et Weller), ça rend la parution d'une bonne intégrale moins exceptionnelle.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« février 2018 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728