Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


'Playlist' de la semaine du 2 février


Manière de ne pas la réserver à Diaire sur sol, la liste des écoutes de la semaine écoulée. Le système de cotation est explicité en fin de notule.


Samedi 31 janvier

Saint-Saëns – Habanera – Nicola Benedetti
Chausson – Poème pour violon – Nicola Benedetti

Szymanowski – Concerto pour violon n°1 – Nicola Benedetti
Szymanowski – Concerto pour violon n°2 – Stryja

Martinů – Symphonie n°4 – Bamberg SO, N. Järvi
Martinů – Symphonie n°3 – Bamberg SO, N. Järvi

Mozart – Concerto pour basson – Thunemann
Mozart – Concerto pour clarinette – Friedli
Mozart – Concerto pour hautbois – Harnoncourt
Étonnant, ce ton « méchant » !
Mozart – Concerto pour clarinette – Harnoncourt

¶ Minute glotte : Sonia Yoncheva dans Thaïs (« C'est toi, mon père »). Tout rond, assez opaque.
¶ Minute glotte : Sonia Yoncheva dans Traviata. Extraits avec Chaslin à Valence et avec Borras à Tokyo. Là, beaucoup d'enthousiasme et d'ampleur.

Rihm – Sieben Passions-Texte – EXAUDI
Remarquable, sorte de Lassus déformé au gré d'un étrange vortex. Frotte, mais toujours joliment, toujours dans une véritable direction. « Caligaverunt » pourrait presque être pris pour un pastiche de Gesualdo des derniers livres.
Nono – ¿ Dónde estás, hermano ? – EXAUDI
Écrit pour son Prometeo, avec quatre voix féminines solos. Je ne suis d'ordinaire pas très intéressé par ces compositions qui jouent avec le silence, mais ici, les voix émergent comme des cris sur de belles harmonies, tendues, mais qui sonnent assez fonctionnelles… Comme des fragments de parole qui échappent brièvement au silence. Vraiment émouvant.
Rihm – Mit geschlossenem Mund – EXAUDI
Une harmonie complète, assez homophonique, de véritables couleurs mouvantes et une progression logique. Très beau.
Nono – Sarà dolce tacere – EXAUDI
Écrit dans une harmonie assez conventionnelle, sorte d'écho de partiels, beaucoup moins directionnel et discursif que Dónde estás. Ça reste joli si c'est bien chanté.

Rihm – Quatuor n°12 – Minguet SQ
Par un grand quatuor, ça change tout.

Varèse – Amériques – DSO Berlin, Metzmacher

Dimanche 1er février

Rihm – Astralis – RIAS KCh
L'œuvre est très belle, mais avec ce chœur, la pâte paraît sacrément brahmsienne : on perd sur les tensions et les angles, on dirait vraiment une œuvre postromantique avec quelques petites tensions supplémentaires comme les Nordiques en ont tant écrit au XXe siècle. Harmonie totalement fonctionnelle et lisible.

Boismortier – Don Quichotte chez la Duchesse – Niquet studio
Toujours phénoménal.

Rihm – Fragmenta Passionis – RIAS KCh
Partition moins clairement articulée, moins convaincu aussi.

Takemitsu – Coral Island – Rie Hamada, Yuzo Toyama

Rameau-Klemperer – Gavotte de la Suite en la – Klemperer

Cambini – Quatuor n°4 – Le Ricordanze
Cambini - Quatuor n°5 – Le Ricordanze
Cambini - Quatuor n°6 – Le Ricordanze

Mozart – La Clemenza di Tito (acte II) – Harnoncourt studio
Mozart – Die Zauberflöte, Ouverture – Harnoncourt studio

Borodine – Quatuor n°1 – Stamitz SQ
Borodine – Quatuor n°2 – Stamitz SQ

Lundi 2 février

R. Strauss – Elektra (jusqu'à l'entrée de Clytemnestre) – Thielemann studio

Tchaïkovski – Quatuor n°2 – Borodin SQ
Tchaïkovski – Quatuor n°3 – Borodin SQ
Pas la version que j'écoute le plus souvent (plutôt Prague SQ, Taneyev SQ, Carmina SQ ou Franz Schubert SQ), mais quand même très bonne dans son genre robuste !

Mardi 3 février

Taneïev – Quatuors vol.5 – Taneyev SQ

Casella – Serenata (clarinette, basson, trompette, violon et violoncelle) – Ex Novo

Albéniz – Merlin – Eusebio

Mercredi 4 février

Albéniz – Merlin (à nouveau !) – Eusebio

Wagner – Meistersinger (acte I) – Wiener Phkr, Solti

Haydn – Quatuor Op.33 n°5 – Terpsycordes SQ

Jeudi 5 février

Wagner – Meistersinger (actes II et III) – Wiener Phkr, Solti

Wagner – Meistersinger (acte II) – Wiener Phkr, Solti

Schubert-Denisov – Lazarus
Schubert – Lazarus – Bernius

Vendredi 6 février

Wagner – Meistersinger (acte III) – Wiener Phkr, Solti

Schubert – Lazarus – Bernius

Samedi 7 février

Schönberg – Moses und Aron – Cambreling
Pas beaucoup plus varié que du seria au bout d'un moment, mais ça s'écoute très facilement en fin de compte, et les alliages orchestraux sont somptueux. (Superbe version sur tous les plans.)

Gluck – Iphigénie en Tauride (extraits) – Véronique Gens en 2010 et 2014 au Theater an der Wien. La prod de Torsten Fischer a l'air très prenante.
Gluck – Iphigénie en Tauride (début) – Sebastian
Crespin ou pas, sans le style, ça s'affaisse vite.
Gluck – Iphigénie en Tauride – Minkowski studio
Là, c'est formidable. Et qu'est-ce que Delunsch chante mieux que toutes ces voix postérisées à la mode, tout de même…

Schein – Motets – InAlto, Colson
Beaucoup de musique instrumentale contrapuntique incluse : ce répertoire me paraît moins passionnant sans le verbe.

Reimann – Lear
En réalité, ce n'est pas du tout aussi vain que l'impression qui m'en était resté : pas forcément expressif ou coloré, mais dans sa manière assez sèche, ça se laisse finalement écouter sans déplaisir. Sur scène, ce pourrait fonctionner assez – ça ne me parâit pas intrinsèquement inférieur aux derniers Boesmans, par exemple.

--

Comment ça marche ?

La cotation est complètement subjective et ne prend pas en compte la qualité mesurable de l'oeuvre, seulement le plaisir que j'ai à l'écouter (à ce moment précis). L'interprétation n'est pas prise en compte.

Un putto d'incarnat (ou une tartelette au citron, selon les jours) est signe que ça m'a plu.


Une oeuvre agréable, qui n'appelle pas forcément la réécoute.
Exemple : Certaines symphonies de Vaňhal.


Une oeuvre intéressante, qui méritera d'être réécoutée de temps à autre.
Exemple : La musique de chambre de Spohr.


Une très belle oeuvre, qui appelle des écoutes régulières.
Exemple : Parsifal.


Un chef-d'oeuvre, une des oeuvres importantes de ma discothèque, à réécouter abondamment.
Exemple : La musique de chambre de Czerny.


L'une des quelques oeuvres qui me sont extrêmement chères.
Exemple : Le Via Crucis de Liszt.

Ainsi, à part le putto esseulé qui est un peu mitigé (oeuvre agréable mais oubliable), la seule présence de putto dodu indique que j'ai aimé. Le principe n'a donc rien à voir avec les étoiles « objectives » des magazines qui donnent ou pas la moyenne aux enregistrements.

Exceptionnellement, si je suis vraiment en colère, je peux aussi le signaler. Je distribue alors des tartelettes au citron meringué, qui sont à la vraie tarte au citron ce que les persécutions nazies sont à l'Éphèse classique.


Je n'ai pas aimé du tout, du tout. Ça ne me parle pas.
Exemple : L'oeuvre orchestrale d'Olga Neuwirth.


C'est insupportable, grotesque, scandaleux. Et surtout ça fait mal.
Exemple : L'oeuvre pour orgue de Philip Glass.


Je suis mort.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=2623

Commentaires

1. Le mercredi 11 février 2015 à , par malko

Je crois bien que la mort est pire que la tartelette au citron meringuée.
Même que trois d'un coup.

2. Le mercredi 11 février 2015 à , par DavidLeMarrec

Je crois bien que la mort est pire que la tartelette au citron meringuée.

C'est bien possible, j'avoue n'avoir testé que l'une des deux.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(27/9/2012)

Chapitres

Archives

Calendrier

« février 2015 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728