Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Le quatuor MATANGI

Quatuor éliminé au premier tour du Concours de Bordeaux, mais qui nous avait fort impressionné par ses progrès phénoménaux depuis sa précédente présence en 2003.

On trouve précisément en ligne (et librement) le quatuor Op.12 de Mendelssohn qu'ils ont joué cette année. Couplé avec le quatuor de Verdi.

Vous pourrez ainsi juger de la beauté magnétique du son, à la fois doux et ferme, et du raffinement extrême des phrasés. Une des plus belles choses qu'on ait entendues dans le répertoire du quatuor, et particulièrement impressionnant pour une oeuvre (contrairement à l'opus 80) qui demande toute de même à être servie avec beaucoup de présence pour rendre sa juste mesure. Elégance et émotion semblent versées d'un même trait.

[On peut mieux se dispenser de l'interprétation du quatuor de Verdi, plus rêche, moins assurée, et où l'on sent un peu de confusion dans une pensée musicale qui semble méconnaître l'esprit de l'écriture verdienne : avant tout mélodique et dramatique. Ici, on cherche à rendre différentes strates, ce qui serait intéressant avec un tout petit peu plus d'assurance ; mais le propos a tendance à se troubler, à perdre de son élan ravageur.]




On espère que ce quatuor sera, comme il en semble capable, promis au plus glorieux avenir. [Car un retour à leur Mendelssohn, pour la troisième fois, nous comble décidément.]

Sur leur site, on peut notamment entendre le Quartettsatz de Schubert qu'ils avaient également interprété cette année (ce legato merveilleux dans la mélodie, qui serpente à l'infini...), manière de vous donner une idée du niveau de la compétition, puisque cette formation a été d'emblée écartée... Figurent aussi du Malipiero et le Quatuor « Américain » de Dvořák.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=670

Commentaires

1. Le mercredi 8 août 2007 à , par Inactuel :: site

J'ai beaucoup aimé le quatuor de Mendelssohn. La musique a beaucoup d'ampleur sous leurs doigts.
D

2. Le mercredi 8 août 2007 à , par DavidLeMarrec

C'est vrai, ce beau rubato crée une sorte d'expansillon infinie, comme avec un baiser un poète écrivait.

3. Le jeudi 9 août 2007 à , par Inactuel :: site

C'est exactement ça !

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(11/2/2014)

Chapitres

Archives

Calendrier

« août 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031