Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


L'Histoire de la Musique en schémas –€ n°5 : génie et obscurité


Dans le même goût que ce qui a précédé :


voici une petite façon de se rendre compte des choix faits par les canaux de diffusion.

Je n'avais pas initialement publié ce joli diagramme parce qu'il révèle peut-être un peu de forfanterie, mais les lutins de CSS ne craignant ni la médisance, ni le juste blâme, le voici :



Comme d'habitude, si vous regardez dans le détail, vous pourrez repérer quelques méchancetés gratuites (dont je me flatte).

Les aires sont assez parlantes, et effectivement, je prétends en les délimitant que je ne promeus que des compositeurs de premier (ou à tout le moins second) intérêt. Mais c'est bien le moins que d'être convaincu que je ne refile pas de la mauvaise came.

Et puis, à bien y regarder de près, on voit que les grands médias se tiennent, du moins pour les plus spécialisés, au plus près du génie le plus ultime, tandis que CSS furète plutôt du côté de figures à peine moindres, mais beaucoup moins diffusées. [Encore que, ces derniers temps, j'aie l'impression de ne parler que de Wagner et Mozart.]


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=2301

Commentaires

1. Le lundi 12 août 2013 à , par Cololi :: site

J'adore ton schéma :D

Les méchancetés sur Pagny, Orff, Glass et l'IRCAM ... je savoure :D (et celle sur Opera Rara aussi ^^).

2. Le lundi 12 août 2013 à , par DavidLeMarrec

Je suis pas sûr que Neuwirth ou Glass considèrent que je suis méchant avec Pagny. :)

J'ai essayé d'être très précis sur la place relative des points du bas du schéma, avec une forme de satisfaction malfaisante qu'on doit pouvoir classer parmi les perversions, j'en conviens.

3. Le lundi 12 août 2013 à , par Cololi :: site

C'est rigolo, car ça montre assez justement les guerres de tranchées du monde musical ... et les cessités respectives des différents mondes/médias.

4. Le mardi 13 août 2013 à , par DavidLeMarrec

Oh, je n'ai pas la prétention d'aller si loin, je crois que ça montre surtout le rapport étroit d'un support avec l'offre culturelle qu'il peut proposer. Ca rejoint assez ce dont on devisait récemment à propos de l'impact de la dématérialisation sur la disponibilité (potentiellement inaltérable) des catalogues.

Après, oui, sur CSS, il y a clairement un angle mort qui contient des babioles comme L'Art de la Fugue ou Le Sacre du Printemps, j'en conviens tout à fait.

5. Le mardi 13 août 2013 à , par Francoistit

Bonjour David,

extrêmement plaisant comme schéma (des trollitudes si cachent et c'est tant mieux) :D

Tu as fait attention de laisser un petit carré de compétence à l'Ircam pour le domaine de la radio.

Et Je suis sur que Philippe Glass adorerait se situer en dessous de Pagny et (presque) à hauteur de Vassily :D

6. Le mardi 13 août 2013 à , par DavidLeMarrec

Bonjour François !

Je vois avec plaisir que tu as prêté garde au détail... Effectivement, il y a les créations règlementaires sur France Mu ; ce serait un peu plus volumineux si on ne considérait que cette station, mais il y a aussi Radio Classiquek et France Inter, où la place du contemporain, a fortiori rugueux...

Merci de ton passage. :)

7. Le mercredi 14 août 2013 à , par Cololi :: site

Parce que tu crois que les autres ne font pas attention aux détails !!! ???
Ce schéma est parfaitement juste ... puisque Wagner est au sommet :D
J'ai bien aimé Vivaldi à mi-chemin entre le génie et la fange lol Comme si il était a jamais difficile de choisir chez lui si c'était du lard ou du cochon.

Puis il manque le coin du discopathe anonyme !

8. Le mercredi 14 août 2013 à , par Ugolino le Profond

Wagner est au sommet seulement parce qu'il manque Lully.

9. Le jeudi 15 août 2013 à , par DavidLeMarrec

Ah, Ugolino, enfin quelqu'un capable de voir clair dans ce monde de fausses valeurs. Ce que je n'ose formuler, il le trompette vaillamment.


@ Cololi :

Pour Vivaldi, c'est-à-dire qu'il monte très haut dans ce qu'il a fait de plus inspiré (et les Quatre Saisons méritent complètement leur rang), mais il a tellement produit, des choses assez semblables, souvent excellentes mais pas toujours profondes... oui, presque indécidable.

Le Discopathe-Anonyme serait sans doute à placer dans la moitié haute du domaine de la radio... :)

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« août 2013 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031