Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Le disque du jour - X - Johann Sebastian BACH - Suites pour Luth BWV 995, 996, 997 et Prélude, Fugue & Allegro BWV 998 (Paul Galbraith, guitare)

Une des plus belles choses chez Bach, écrites avec une précision et une vivacité admirables.

Paul_Galbraith

A la guitare, la grande sobriété de Paul Galbraith fait absolument merveille, attaques infiniment douces, sens de la danse, effets de pédale par le jeu des résonances conservées ou interrompues. Le tout dans un goût délicieusement français, avec cette sorte de majesté déhanchée.

Prise de son proche, mais qui évite absolument les bruits de touche. Un pur régal.

Extrait suit.



Allemande, deuxième pièce de la suite en sol mineur BWV 995.
Disque publié chez Delos.



Précisions :
Paul Galbraith ne joue pas de la guitare de façon anodine, puisque non content de tenir, comme d'autres le font, son instrument à la verticale dans ce répertoire, il utilise une pique de métal semblable à celles employées pour les violoncelles, et qui repose sur une caisse de résonance en bois !

On le voit sur la vraie pochette réclamée en commentaires par Jdm - celle en première page est vouée à un autre album.

Paul_Galgraith_Bach_Luth_Lute_Suites

L'instrument n'est pas commun non plus, fruit de la collaboration entre l'interprète et le luthier David Rubio, conçu expressément pour jouer ces suites. Il est à huit cordes, ajoutant deux ''la'' extrêmes à la structure traditionnelle de la guitare, du grave vers l'aigu : la mi la ré sol si mi la. C'est ce qui explique le choix de transpositions en la mineur et ré majeur, tonalités très favorables à cette disposition.

La suite BWV 995 est ainsi transposée de sol mineur en la mineur, celle BWV 996 en tonalité originale de mi mineur, celle BWV 997 transposée d'ut mineur en si mineur ; Prélude, Fugue & Allegro BWV 998, enfin, est transposé de mi bémol majeur en ré majeur.

--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=413

Commentaires

1. Le lundi 16 octobre 2006 à , par kfigaro :: site

Mais c'est bien les bruits de touche ! à petite dose les glissés donnent une saveur au son, moi j'aime beaucoup (enfin évidemment faut pas en abuser non plus, on se comprend je pense...) ;)

2. Le lundi 16 octobre 2006 à , par Inactuel :: site

hum, encore un disque à découvrir d'urgence (comme on dit chez Guillaume Durand) !
Du coup, je révise mes classiques et écoute (pour la 202ième fois) l'interprétation de Lutz Kirchof dans ces suites et préludes...avant de passer à la guitare de Paul Galbraith.
D.

3. Le mardi 17 octobre 2006 à , par jdm

Je m’emmêle un peu les arpèges entre, d’une part, l’œuvre de luth BWV 995 à 1000 + 1006a, qui correspond aux références que tu donnes et dont j’ai connu une belle interprétation par Hopkinson Smith, et, d’autre part, les Sonates et Partitas pour violon seul BWV 1001 à 1006, indiquées sur la pochette illustrant ton article et pour lesquelles il y a eu des transcriptions pour luth. De plus, il y a, au moins dans mon souvenir, des recoupements entre les deux corpus, même si les références diffèrent (quand la réécriture est de Bach), en tout cas pour le BWV 1006/1006a.
Et qu’en est-il (comment ?) de la transcription du luth pour la guitare ?
Enfin, ton lien d’écoute (un activeX ?) ne fonctionne pas chez moi et l’album de Paul Galbraith ne semble pas disponible en France : je ne l’ai trouvé que sur amazon, livrable en six semaines.
Depuis que j’ai lu ton article, ce matin, c’est bien simple, je ne dors plus…
A bientôt, David.

4. Le mercredi 18 octobre 2006 à , par Bra :: site

Une bien belle découverte. On reparlera bientôt chez moi de luth avec Hopkinson Smith, Mouton et les Gaultier...

5. Le vendredi 20 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

Christian :
Mais c'est bien les bruits de touche ! à petite dose les glissés donnent une saveur au son, moi j'aime beaucoup (enfin évidemment faut pas en abuser non plus, on se comprend je pense...) ;)

On se comprend, mais je suis personnellement légèrement gêné par ce genre de scories. Que dirait-on si on entendait les ongles du pianiste sur les touches, ou la pédale qui grince ?

Surtout qu'il est possible de faire attention, et Paul Galbraith fait très peu de bruit de "glissés", tout juste entend-on quelques reprises de souffle.

Mais il y a pire, oui, comme l'archet qui frappe le corps de l'instrument ou la corde d'ut du violoncelle qui vibre contre la touche (signe d'une certaine désinvolture...).


Denis :
hum, encore un disque à découvrir d'urgence (comme on dit chez Guillaume Durand) !
Du coup, je révise mes classiques et écoute (pour la 202ième fois) l'interprétation de Lutz Kirchof dans ces suites et préludes...avant de passer à la guitare de Paul Galbraith.

On gagne une rondeur et une profondeur significatives par rapport au luth, il me semble.


@Bra : On surveille ça. :-)

6. Le vendredi 20 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

Jdm :
Je m’emmêle un peu les arpèges entre, d’une part, l’œuvre de luth BWV 995 à 1000 + 1006a, qui correspond aux références que tu donnes et dont j’ai connu une belle interprétation par Hopkinson Smith, et, d’autre part, les Sonates et Partitas pour violon seul BWV 1001 à 1006, indiquées sur la pochette illustrant ton article et pour lesquelles il y a eu des transcriptions pour luth.

Oui, c'est exact, il y a eu télescopage, le disque de la pochette est excellent aussi, mais la musique en est moins dense, et le son moins plein.

Voilà la "vraie".






Et qu’en est-il (comment ?) de la transcription du luth pour la guitare ?

Tout dépend de la nature de la guitare (souvent à huit cordes pour ce répertoire Bach-Luth). La guitare de Galbraith sur ce disque est d'un type spécial, j'ai ajouté la précision dans ma notule.
La transcription consiste essentiellement dans la transposition de certaines tonalités plus difficiles à obtenir.


Enfin, ton lien d’écoute (un activeX ?) ne fonctionne pas chez moi

C'est la débandade...
Non, ce n'est pas un activeX, ça utilise la technique Flash, quelque chose devenu tout à fait courant sur la Toile. L'utilitaire ('plug-in') de lecture peut se trouver chez Macromedia gratuitement.


et l’album de Paul Galbraith ne semble pas disponible en France : je ne l’ai trouvé que sur amazon, livrable en six semaines.

Ah, mais ça, si je puis me permettre, ce n'est pas mon problème. Je me borne à conseiller des disques somptuosissimes, des double-Everest crème de l'Histoire du Disque, le moins qu'on puisse faire est de le mériter un peu !


Depuis que j’ai lu ton article, ce matin, c’est bien simple, je ne dors plus…

Mort de rire. :-)

7. Le vendredi 20 octobre 2006 à , par jdm

Bonsoir David,
"réclamée" est peut-être excessif...
Merci d'avoir ajusté ton article à mon voeu.
Le paragraphe sur Macromedia est gratuitement sans effet :-)
Enfin, je vais dormir,
à bientôt.

8. Le vendredi 20 octobre 2006 à , par jdm

En fin de compte, je n'avais pas sommeil, et avec le lien d'origine, en bonne place dans le code source de la page [http://musicontempo.free.fr/galbraith.mp3], ce n'est pas 'flashant', puisque c'est du QT Pro plugin, mais c'est très joli, juste avant de s'endormir et en attendant le retour des Etats-Unis, dans six semaines.
Celui-là, je l'aurai mérité,
et je me doutais que la guitare était tunée
(on ne fait pas un 16V avec un moteur de deuche sans quelques modifications),
à bientôt, David.

9. Le vendredi 20 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

"réclamée" est peut-être excessif...

C'était volontairement hyperbolique - réclamé avec justesse et perspicacité, il va sans dire.

Le paragraphe sur Macromedia est gratuitement sans effet :-)

C'est-à-dire ?


En fin de compte, je n'avais pas sommeil, et avec le lien d'origine, en bonne place dans le code source de la page [http://musicontempo.free.fr/galbraith.mp3]

Heu, oui, c'est possible, mais j'aime autant que ce ne soit pas su des lecteurs, manière que les morceaux ne soient pas téléchargés, ce n'est pas le but. Je reçois pas mal de requêtes "compositeur/interprète+mp3", qui aboutissent ici sans trouver leur bonheur évidemment, et mon but n'est pas de les fournir.

, ce n'est pas 'flashant', puisque c'est du QT Pro plugin,

Ah bon. J'étais persuadé que ça utilisait la technique flash. Shockwave flash plugin, ou quelque chose du genre.


mais c'est très joli, juste avant de s'endormir et en attendant le retour des Etats-Unis, dans six semaines.

:-)


Celui-là, je l'aurai mérité,
et je me doutais que la guitare était tunée
(on ne fait pas un 16V avec un moteur de deuche sans quelques modifications),

A peu près toutes les guitares qui jouent du Bach sont à huit cordes, de toute façon. Mais sûr, on a boosté son sound avec une grande efficience.

10. Le samedi 21 octobre 2006 à , par Bra :: site

Un billet sur vieux Gaultier est paru le 19 octobre.
Merci de m'avoir donné l'idée de me replonger dans mes cours d'histoire de la musique sur le luth, je redécouvre depuis plusieurs des choses fort intéressantes que j'avais un peu laissé de côté depuis le concours de l'agrégation.

11. Le samedi 21 octobre 2006 à , par Bra :: site

Concernant l'instrument utilisé : peut-on encore dire qu'il s'agit d'une guitare finalement ou pas ?

12. Le samedi 21 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

Oui, je n'étais pas encore allé faire un tour chez toi cette semaine !

Et c'est tout à fait une guitare. La pratique de la guitare à huit cordes est assez courante chez les classiqueux - même si celle-ci est positionnée de façon bizarre chez Paul Galbraith.

13. Le samedi 21 octobre 2006 à , par Bra :: site

Merci de cette précision. J'avoue ma profonde ignorance en ce qui touche la guitare.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(10/10/2005)

Chapitres

Archives

Calendrier

« octobre 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031