Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

como un pueblo eslovaco

Je to pre mňa ako spanielska dedina.


Traduction synthétique :

C'est un village espagnol.

Proverbe slovaque.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=411

Commentaires

1. Le jeudi 12 octobre 2006 à , par jdm

Bonsoir,

όπως ένα ισπανικό χωριό

il y avait obscurité, maintenant on y voit clair.
Bien à toi, David.

2. Le jeudi 12 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

Bonsoir Jdm,

Alors, des suggestions pour la signification du proverbe ?

Les espagnols ne comprennent pas la réciproque : « Es para mí como un pueblo eslovaco ».

3. Le vendredi 13 octobre 2006 à , par jdm

Ce dicton décrit une chimère (on a peur, on ne comprend pas, ça n’existe pas).
Ma femme est une espagnole immigrée de deuxième génération. En lisant la traduction : ‘[ce n’est pas vrai, c’est] comme un village espagnol’, elle m’a dit que c’était ridicule, parce qu’en Espagne il n’y a que des villages…
La chimère étant peut-être plus universellement répandue que le bon sens, j’ai proposé une traduction en grec, pays natal du monstre mental.
On peut toujours être le métèque d’un autre. Vérité en deçà des Pyrénées et toute cette sorte de choses.

4. Le vendredi 13 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

Presque, mais pas tout à fait.

C'est plutôt l'idée de désordre qui domine. Qui crée en effet l'incompréhension.

C'est pour moi comme un village espagnol a pour équivalents français :
- c'est sans queue ni tête
- je n'y comprends rien
- c'est de l'hébreu
- c'est du chinois
- c'est du javanais
- c'est de l'arabe / du charabia
- c'est du tchèque*
- c'est du persan
- c'est du sanskrit
- c'est du letton
- c'est du swahili


* (de bonne guerre, celui-là, les slaves nous ont cherché d'abord !)


C'est donc bien de l'étonnement, de l'incompréhension, mais pas avec la nuance de peur. Plutôt une profusion bizarre qu'on retrouve dans notre idée de charabia.

5. Le vendredi 13 octobre 2006 à , par jdm

像西班牙村莊

étonnant, non ?

(étonnement : frayeur semblable à celle que provoque un coup de tonnerre [au moins au XVIIè siècle, dans ma jeunesse]
Allez, je te fais grimper à l’arbre, David :-)

6. Le vendredi 13 octobre 2006 à , par jdm

李 白

夜思
床前明月光, 疑是地上霜。
舉頭望明月, 低頭思故鄉

Li Po

Pensée de nuit

Au chevet du
Lit
Clair
Eclat de
Lune

Peut-être en
Pensée
Givre
Posé sur
Sol

Tête
Relevée
Clair
J’admire
Lune

Tête
Baissée
Pensée
Nostalgie de
Mon village

Mi pueblo evidentemente español.
Et c’est pas du sabir (tu l’as omis), et merci encore, David, de tes ré-créations, comme dirait EdF et tout est dans le trait-d’union.
Al seguir…

7. Le dimanche 15 octobre 2006 à , par L'exilé que connaît bien ce cher David

L'ignorance et surtout l'application de sa propre culture, de sa propre vision à l'étranger en rendant cet étranger incompréhensible tout de même un peu plus proche.
Bien à toi très cher David
Vivien

8. Le dimanche 15 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

Ave Vivien !

Oui, il faut rendre à César ce qui est à César, et la citation slovaque ce qui est à l'intrépide bratislavien !

Tu me diras si tu as bien reçu mon courriel à l'adresse slovaque. J'ai écrit à zmail, je ne sais plus si c'est ce damné unglücksel'ger Atlas qui musst le ganze Welt des peines tragen.

9. Le dimanche 15 octobre 2006 à , par DavidLeMarrec

Jdm, je suis confondu devant autant d'aisance sybilline, je ne sais que répliquer !

10. Le jeudi 1 mars 2007 à , par thierry

L' origine est à chercher en Allemagne!!!

"Das sind für mich böhmische Dörfer", des villages de Bohême, disaient les Allemands qui étaient bien établis dans les villes de Bohême, lesquelles avaient aussi un nom allemand, et moins bien dans les campagnes, où nombre de villages avaient un nom tchèque sans traduction.

Cette tournure est encore en usage pour dire, non vraiment 'c' est du charabia' (= cela n' a aucun sens), mais 'je dois déclarer forfait' (le sens m' est impénétrable).

Les Tchèques et les Slovaques ont repris à leur compte cette tournure qu' ils entendaient au quotidien, mais ils l' ont transplantée en Espagne, vu que pour eux 'ceské vesnice' // 'ceské dediny' (sorry, pas de hacek sur mon clavier...) n' avaient évidemment rien d' incompréhensible ...

11. Le jeudi 1 mars 2007 à , par DavidLeMarrec

Merci, Thierry, pour ces lumières !

La question reste : pourquoi l'Espagne ? D'accord, c'était aussi l'Empire de Charles Quint, mais à part ça ?

La conclusion reste que ces Slaves sont affreusement fantaisistes, comme avec leurs verbes pour "couper le courant avec l'annulaire gauche, allongé sur le lit fraîchement refait avec des draps jaunes".


P.S. : Et mes excuses à la pauvre Sibylle que j'ai estropiée ci-dessus - Jdm, vos virtuosités me font perdre mes esprits.

12. Le samedi 3 mars 2007 à , par jdm

Et mes excuses à la pauvre Sibylle

Ce n'est qu'un iota, continuons le rébus ! :-)

13. Le dimanche 4 mars 2007 à , par jdm

Bon dimanche !

14. Le dimanche 4 mars 2007 à , par DavidLeMarrec

Malheureusement, Jdm, ma pratique hiéroglpyphique est un peu rouillée. Tu recommandes quel ouvrage pour que les visiteurs puissent désormais lire tes contributions ?

En revanche, bon dimanche à toi aussi !

15. Le dimanche 4 mars 2007 à , par jdm

Sur la ligne 5, la plus facile, il y a des chansons pour les sirènes. Sur la ligne 4, il est question de romance et jdm est fan de Fred Astaire et Ginger Rogers dans "Swing time", mais il ne souffre pas de carence affective. C'est mieux ?

16. Le mardi 6 mars 2007 à , par DavidLeMarrec

Oui, la ligne 5 va à peu près, bien qu'il m'ait fallu deux jours pour différencier l'amanite d'un parapluie un peu boursouflé.

Mais il y a plusieurs signes que je ne parviens pas à identifier, par exemple le demi-oeuf (troisième signe de la quatrième ligne).

17. Le mardi 6 mars 2007 à , par jdm

Bonsoir David,
Tu as un nouveau message électronique.
Bientôt.
A bientôt.

18. Le mercredi 7 mars 2007 à , par DavidLeMarrec

Oui, bientôt.
Soit mon facteur électronique fait des siennes, soit mon posteur électronique n'a pas fini son message. :)

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(22/12/2011)

Chapitres

Archives

Calendrier

« octobre 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031