Carnets sur sol

   Nouveautés disco & autres écoutes | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Un jour, un opéra – Saison 2, épisode 6 : Une demande en mariage de Tchekhov par Luciano Chailly, compositeur immortel du Rivage des Syrtes


Image

🔵 Ce 28 mai,

au Teatro Coccia de Novare (Novara), à l'immédiat Ouest de Milan,

on joue l'unique représentation

d'Una domanda di matrimonio de Luciano CHAILLY (père de Riccardo) – son œuvre la plus représentée à ce jour – sur un livret d'après Tchekhov.


 

Après « l'altro Riccardo », « l'altro Chailly »

Luciano Chailly (1920-2002) a beaucoup composé, jusque très tard (il gagne un concours d'écriture chorale en 1992 !), et pour des genres très variés, souvent d'ailleurs des oeuvres d'assez vastes dimensions : 13 opéras de tons extrêmement différents (dont 4 Tchekhov, 2 Buzzati, 1 Stevenson, 1 Dostoïevski, 1 Ionesco, 1 Pirandello, 1 Gracq !), un Kinder-Requiem, des oeuvres symphoniques et autres oratorios. 




Chailly a beaucoup étudié l'écriture traditionnelle, et son style change volontiers selon les sujets :
le fonds de son langage se revendique de Hindemith, mais l'expression harmonique & vocale peut aussi être très directe (La Riva delle Sirti doit beaucoup à Verdi), & inclut volontiers les influences dodécaphoniques (dans Procedura penale d'après Buzzati !) dans sa grammaire.

 
Una domanda di matrimonio (1957) est son deuxième opéra, d'après Tchekhov. C'est son oeuvre la plus représentée, avec une centaine de levers de rideau recensés.

Faute de disposer d'extraits, vous pouvez vous faire une idée de Procedura penale de 1959 :


Et puis ce très rare extrait de La Riva delle Sirti ! Que j'espère tellement voir un jour programmée, même si la densité littéraire du livret de Renato Prinzhofer, au verbe simple et à la temporalité directe comme un Piave, ne semble clairement pas comparable à l'original...

soundcloud.com/user-519817322…



¶ Le délicieux Teatro Coccia de Novare (seconde ville du Piémont après Turin) remplace un théâtre de 1779 devenu trop étroit.

Plusieurs propositions trop ambitieuses ont été écartées, et ce fer-à-cheval de 800 places avec 3 étages de loges (et 1 galerie supérieure) fut retenu.

 
Édification achevée en 1888. Il prend le nom du compositeur Carlo Coccia, ultime représentant du style napolitain, mort 15 ans plus tôt à Novare.

Inauguration avec Les Huguenots de Meyerbeer (en italien) !

 


Répertoire essentiellement italo-italien.

S'y tenait de 1961 à 1980 le concours Cantelli (qui a dirigé dans ces murs), avec la Scala dans la fosse et pour lauréats notamment Inbal, Muti, Ádám Fischer, Zagrosek, Soudant, Renzetti !


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=3226

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(7/9/2016)

Chapitres

Archives

Calendrier

« juillet 2021 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031