Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


2019-2020 : opéras à découvrir en France et en Europe


Sans reprendre l'ambitieux parcours (que j'avais cependant beaucoup aimé constituer) autour des opéras rares donnés dans le monde, et présentés un par un (saison 2017-2018), car il y a d'autres séries à achever (une décennie un disque, débuts de symphonie…), voici une petite sélection de titres qui donnent envie de se déplacer.



opéras à l'étranger et en province 2019 2020 illustration
Cliquer sur l'image permet d'ouvrir le tableau.



a) Organisation

Quelques remarques méthodologiques :

♦ Contrairement à la précédente instance, je n'ai pas cherché à donner un panorama de tout ce qui était donné hors de l'ordinaire ; j'ai effectué une sélection personnelle de ce qui me paraissait – à moi – tentant. On y retrouve tout de même l'essentiel des titres rarement donnés, mais je n'y ai pas inclus les titres pour lesquels le voyage me semblait moins justifié : œuvres courtes (je suis fan du Maestro di cappella de Cimarosa, mais 20 minutes de musique…), légères (beaucoup de petits Offenbach), contemporains inconnus de moi, Philip Glass. J'admets que ce soit moins intéressant que le vrai panorama, mais il existe une différence significative en temps : voyez-le comme un recueil de conseils pour aller voir quelque chose, plutôt qu'en tant que document encyclopédique sur l'état de la programmation mondiale.

♦ Il a fallu effectuer un classement : j'ai choisi celui qui fait le plus sens pour moi, par langue puis par ordre chronologique approximatif des compositeurs. En accédant au tableau, vous pourrez effectuer votre propre classement par compositeur, ville, pays… selon vos priorités.

♦ Je tiens à préciser qu'étant issu d'un recensement à but personnel, vous trouverez des incohérences : j'ai relevé des dates à Tel-Aviv et Montevideo alors qu'il ne s'agit supposément que d'Europe, ajouté quelques opéras (Clemenza di Tito, Pikovaya Dama) très régulièrement donnés mais que j'ai envie de revoir cette saison… Je ne les ai pas retirés du relevé, ça n'y retranche rien. Mais je suis conscient de ces distorsions, oui.

♦ À cela s'ajoute que beaucoup de saisons n'ont pas encore paru sur mes radars (notamment aux Pays-Bas, en Europe Centrale…), et que je n'ai évidemment pas pu tout surveiller et relever. Beaucoup de petites pièces (théâtres secondaires moscovites !), notamment pour enfants ou à destination locales, ont ainsi dû, hélas, m'échapper.



b) Quelques immanquables

Dans la vastitude de la proposition, quelques pistes (en gras, en rouge).

Nadia Boulanger, La Ville morte, Göteborg.
Très grande compositrice, éclipsée par le destin tragique de sa petite sœur Lili – et arrêtant la composition à sa mort –, elle a laissé un opéra. Non pas d'après Rodenbach mais d'après D'Annunzio (hé oui), elle achève en réalité l'œuvre de Raoul Pugno (qui nous est resté comme compositeur de plaisantes mélodies). On ne dispose pas d'enregistrement, ce sera une grande découverte.

… j'ai finalement fait le choix d'inclure, pour plus de clarté, de brefs commentaires directement en face des titres. En sélectionnant la case, le texte apparaît dans la barre du haut (et en double-cliquant, il apparaît en entier).

Évidemment, je suis très tenté par les opéras contemporains tchèques, lituaniens, lettons, grecs ou hongrois (toute une série en janvier-février à Budapest !) que je ne connais pas !



c) Tableau

L'original, qui comporte davantage de colonnes (dont les pays et commentaires !), qui peut être importé dans votre propre tableur et sera potentiellement complété, figure ici.

COMPOSITEUR TITRE INTERPRÈTES / LANGUE LIEU




LANGUES ROMANES




FRANÇAIS
LULLY Phaëton
Nice
Grétry Guillaume Tell Les Monts du Reuil Reims
Spontini Fernand Cortez
Dortmund
Spontini Fernand Cortez
Florence
Rossini Guillaume Tell
Lyon
Meyerbeer Robert le Diable
Ostrava
Meyerbeer Les Huguenots
Berlin (Deutsche Oper)
Meyerbeer Les Huguenots
Genève
Meyerbeer Les Huguenots
Dresde
Meyerbeer Dinorah Talbot, Sempey, Devieilhe, Mazzola Berlin (Deutsche Oper)
Meyerbeer Dinorah
Görlitz
Meyerbeer Le Prophète
Berlin (Deutsche Oper)
Meyerbeer Le Prophète
Linz
Halévy La Juive Z.Todorovich, Trinks Hanovre
Donizetti L'Ange de Nisida
Bergame
Verdi Les Vêpres siciliennes
Cardiff
Verdi Les Vêpres siciliennes
Rome
Gounod La Reine de Saba
Marseille
Chabrier L'Étoile
Tourcoing
Reyer Sigurd
Nancy
Massenet Don Quichotte Cavallier, Pruvot Tours
Fauré Pénélope
Francfort-sur-le-Main
N. Boulanger La Ville morte
Göteborg
Milhaud Christophe Colomb
Lübeck
Martin Le vin herbé
Bâle
Messiaen Saint François d'Assise
Genève
Messiaen Saint François d'Assise
Hambourg
Vivier Kopernikus
Bilbao
Escaich Shirine
Lyon
Bleuse L'Annonce faite à Marie
Toulouse
Lavandier Le roi Dragon
Bordeaux
Lavandier Marco Polo
Rouen




ITALIEN
Peri Euridice
Florence
Legrenzi Il Giustino
Genève
Melani L'Empio punito
Pise
Graun Montezuma
Lübeck
Bach Zanaida
Mainz
Salieri La Scuola de' gelosi
Ostrava
Martín y Soler Il tutore burlato
Valencia
Mozart La Clemenza di Tito Güra, Mamelia, Lo Monaco Rennes
Mozart La Clemenza di Tito Workman, De Vriend Bergen
Rossini Il Turco in Italia
Milan
Rossini Il Turco in Italia
Zürich
Meyerbeer Gli amori di Teolinda
Genève
Bellini Beatrice di Tenda
Mannheim
Verdi Un giorno di regno
Londres (Chelsea Group)
Verdi I Lombardi
Cluj
Verdi Alzira
Liège
Verdi I Masnadieri
Munich
Verdi Stiffelio
Saint-Gall
Verdi I Vespri siciliani
Zürich
Giordano Fedora
Milan
Leoncavallo Zingari
Édimbourg
Mascagni Zanetto
Haddington
Boito Mefistofele
Toulouse
Boito Mefistofele
Piacenza
Boito Mefistofele
Stuttgart
Puccini Le Villi
Limoges
Puccini Le Villi
Torre del Lago
Cilea L'Arlesiana
Londres (Holland Park)
Montemezzi L'amore dei tre re
Milan
Alfano Risurrezione
Florence
Wolf-Ferrari Il segreto di Susanna
Haddington
Pizzetti Assassinio nella cattedrale Tomlinson (Becket) Londres (Chelsea Group)
Rota Il cappello di paglia di Firenze
Sassari
Nono Intolleranza 1960
Milan
Nono Intolleranza 1960
Berne
Nono Al gran sole carico d'amore
Bâle
Nono Al gran sole carico d'amore
Mainz




ESPAGNOL
Barbieri El Barberillo de Lavapiés
Sevilla
Falla El Retablo de maese Pedro
Trier
Chapí La Revoltosa
Montevideo
Sorozábal La tabernera del puerto
Valladolid
Sorozábal La tabernera del puerto
Tenerife
Ortega La Casa de Bernarda Alba
Málaga




PORTUGAIS
Braga Santos Trilogia das Barcas en portugais Lisbonne




ROUMAIN
Enescu Œdipe en roumain ? Bucarest








LANGUES GERMANIQUES




ALLEMAND
Schumann Szenen aus Faust
Anvers
Wagner Meistersinger
Oslo
Flotow Martha
Francfort-sur-le-Main
C.Zeller Der Vogelhändler
Flensburg
C.Zeller Der Vogelhändler
Gera
C.Zeller Der Vogelhändler
Leipzig
Humperdinck Königskinder
Graz
Weinberger Frühlingsstürme
Berlin (Komische Oper)
R. Strauss Salome
Bergen
R. Strauss Die Ägyptische Helena
Milan
R. Strauss Arabella Kleiter, Fuchs Zürich
Zemlinsky Der Kreidekreis
Lübeck
Schreker Der ferne Klang
Stockholm
Schreker Irrelohe
Lyon
Schreker Der Schmied von Gent
Anvers
Schönberg Die glückliche Hand Gábor Bretz Bologne
Ullmann Der Sturz des Antichrist
Leipzig
Křenek Karl V
Munich
Křenek Schwergewicht
Francfort-sur-le-Main
Křenek Geheime Königreich
Francfort-sur-le-Main
Křenek Der Diktator
Francfort-sur-le-Main
Křenek Der Diktator
Tenerife
Korngold Violanta
Turin
Orff Gisei das Opfer
Andechs
Orff Die Kluge
Munich
Orff Der Mond
Lyon
Dessau Lanzelot
Weimar
Dessau Lanzelot
Erfurt
Martinů Juliette version allemande Francfort-sur-le-Main
K.-A. Hartmann Simplicus Simplicissimus
Baden-Baden
Kagel Staatstheater
Bonn
B.-A. Zimmermann Die Soldaten
Cologne
Weinberg Die Passagierin
Graz
Weinberg Die Passagierin
Madrid
Weinberg Die Passagierin
Sarrebruck
Weinberg Wir gratulieren !
Hildesheim
Ligeti Le Grand Macabre
Dresde
Henze Der Prinz von Homburg
Stuttgart
Henze Der Prinz von Homburg
Francfort-sur-le-Main
Henze Die Bassariden
Berlin (Komische Oper)
U. Zimmermann Die Weiße Rose
Chemnitz
U. Zimmermann Die Weiße Rose
Nuremberg
U. Zimmermann Die Weiße Rose
Odense
U. Zimmermann Die Weiße Rose
Schwerin
Tarkmann Räuber Hotenplotz
Krefeld
Rihm Proserpina Rebecca Nelsen Vienne (Neue Oper)
Frid Das Tagebuch der Anne Frank
Lüneburg
Trojahn Ein Brief
Bonn
Van Parys Usher en allemand ? Anvers
Van Parys Usher en allemand ? Berlin (Staatsoper)
J. Dvorak Frankenstein (en allemand ?) Gelsenkirchen
Siebert Untergang der Titanic
Gera




ANGLAIS
Sullivan The Gondoliers
Glasgow
Sullivan Utopia Limited
Glasgow
Sullivan The Pirates of Penzance
Nuremberg
Stanford The Veiled Prophet
Wexford
Delius A Village Romeo and Juliet
Francfort-sur-le-Main
Britten Albert Herring
Karlstad (Suède)
Britten Death in Venice
Londres (ROH)
Britten Death in Venice
Bonn
Britten Death in Venice
Stuttgart
Britten Death in Venice
Münster
Barber A Hand of Bridge
Venise
Menotti The Consul
Augsburg
Cage Europera 5
Erfurt
Previn A Streetcar Named Desire
Bremerhaven
PM Davies The Lighthouse
Graz
PM Davies The Medium (monodrame)
Würzburg
Wuorinen Brokeback Mountain
Giessen
Bryars Marilyn Forever
Sarrebruck
Heggie Dead Man Walking
Budapest
Heggie Dead Man Walking
Tel Aviv
Turnage Anna Nicole
Wiesbaden
Turnage Coraline
Zürich
Turnage Twice Trough the Heart
Darmstadt
Einaudi Voyage d'hiver
Naples
Dennehy The Last Hotel
Fribourg (Allemagne)
Spears Castor
USA
Barry Alice's Adventures Under Ground
Londres (ROH)
Barry The Intelligence Park
Londres (Lindbury)
Talbot Everest
Hagen
Pécou Until the Lions
Strasbourg
Bolton Litvinenko
West Horsley (UK)




DANOIS
Børresen Den Kongelige Gæst
Odense
Langgaard Antikrist M.König, Blondelle… Berlin (Deutsche Oper)
Ruders Handmaid's Tale
Copenhague








LANGUES SLAVES




RUSSE
Rubinstein Le Démon
Bordeaux
Rubinstein Le Démon
Nuremberg
Rimski-Korsakov Kastcheï l'Immortel
Saint-Pétersbourg (Mariinsky)
Rimski-Korsakov Sadko
Saint-Pétersbourg (Mariinsky)
Rimski-Korsakov Tsar Saltan
Moscou (Bolchoï)
Rimski-Korsakov Tsar Saltan
Erfurt
Tchaïkovski Tcharodeïka
Saint-Pétersbourg (Mariinsky)
Tchaïkovski Pikovaya Dama Stutzmann ; Golovnin, Nechaeva, Naouri, Degout Bruxelles
Tchaïkovski Pikovaya Dama
Prague
Tchaïkovski Pikovaya Dama
Toulon
Tchaïkovski Pikovaya Dama
Sofia
Tchaïkovski Pikovaya Dama
Aachen
Tchaïkovski Pikovaya Dama Didyk / Dolgov, Valčuha Naples
Tchaïkovski Pikovaya Dama
Duisbourg
Tchaïkovski Pikovaya Dama
Hambourg
Cui Le Petit Chaperon rouge
Novossibirsk
Chostakovitch Le Nez
Hambourg
Weinberg L'Idiot
Moscou (Bolchoï)
Chtchédrine Lolita
Prague




BULGARE
Goleminov The Zograph Zahari en bulgare Sofia




POLONAIS
Moniuszko Halka Beczała, ORF, Borowicz Vienne (An der Wien)
Moniuszko Halka
Varsovie
Szymanowski Król Roger
Prague (et beaucoup d'autres villes européennes)




TCHÈQUE
Smetana Dalibor
Prague
Smetana Libuše
Prague
Dvořák Le Paysan rusé
Plzeñ
Dvořák Čert a Káča
Prague
Dvořák Čert a Káča
Dessau
Dvořák Rusalka Costello, Bardon, Hermus Strasbourg
Dvořák Rusalka Hrůša, Buratto, Jagde / Černoch, Zhidkova, Larsson, Ivashchenko Amsterdam
Dvořák Rusalka
Moscou (Bolchoï)
Dvořák Jakobín
Prague
J. Weinberger Svanda Dudák
Prague
J. Weinberger Svanda Dudák
Gelsenkirchen
Janáček Brouček
Prague
Janáček Osud
Brno
Martinů Juliette en tchèque Prague
Martinů Juliette en tchèque Ostrava
Ivanović Monument
Brno








LANGUES BALTES




LITUANIEN
Šerkšnytė 5 miracles de Marie
Vilnius




LETTON
Kalninš I Played, I Danced
Riga
Liepinš Turaidas Roze (Rose & Sang)
Riga








AUTRES LANGUES INDO-EUROPÉENNES




GREC
Liakakis Chodorkowski
Athènes








LANGUES OURALO-ALTAÏQUES




HONGROIS
Dohnányi Tante Simona
Budapest
Hubay Le luthier de Crémone
Budapest
Tóth Tóték
Budapest
Szörenzi István, a király
Budapest
Kacsóh János Vitéz
Budapest
Kenessey Az arany meg az asszony
Budapest








OPÉRAS POUR ENFANTS & POTS-POURRIS
Vivaldi Les Liaisons dangereuses en italien ? Biel
Arriaga La Princesse arabe langue ? Sarrebruck
Sullivan Let's Stop Brexit !
Krefeld
Aboulker Douce & Barbe-Bleue en allemand ? Hambourg
Banevich The Steadfast Tin Soldier en russe Novossibirsk
Zámečnik Ferdy la Fourmi en tchèque Brno








MUSICAL THEATRE
Sondheim Into the Woods
Toulon
Sondheim Company
Heilbronn
Wildhorn Jekyll und Hyde
Gera
Levay Rebecca
Magdebourg







Bons voyages !


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=3114

Commentaires

1. Le vendredi 9 août 2019 à , par Rémi

Merci David, très utile !
J'irai voir les Vêpres siciliennes de Cardiff. Donner cet opéra en français est une rareté j'imagine, à ne pas laisser passer ! C'est Carlo Rizzi qui dirige : ça semble bien, non ? La distribution m'est totalement inconnue et aucun d'eux n'est français, mais ça ne veut rien dire (Michael Spyres n'est pas français non plus, hein !).
Rémi

2. Le vendredi 9 août 2019 à , par DavidLeMarrec

Bonjour Rémi !

Il y a un regain, depuis quelques années on le redonne, même en français. Mais c'est une poignée de maisons par an, rien à voir avec les Verdi bien en cours (mais mieux qu'Alzira ou Corsaro).

Rizzi n'est jamais très profond, mais il dirige toujours de façon très directe, sans mollesse, ça ira très bien ici. Il me semble avoir entendu le ténor coréen qui se débrouillait très bien, mais les patronymes étant les mêmes et les prénoms proches, je peux me mélanger (il y a beaucoup de très bons chanteurs coréens dans le circuit désormais, mais certains sont plutôt des bûcherons-athlètes et d'autres des esthètes des demi-teintes – il me semblait que Jung Soo Yun était un bon ténor lyrique, mais je peux me mélanger les interprètes, je le confesse).

(En parlant de Spyres, figure-toi que je suis allé voir Fervaal !)

3. Le samedi 10 août 2019 à , par Rémi

Dans les Vêpres, tant qu'il y a de la danse, je suis content : Rizzi devrait me contenter alors !
Pour Fervaal, j'imagine qu'il y a une note en préparation à ce sujet ? (Tu as donc entrepris ce long voyage pour l'entendre en vrai, j'imagine qu'il ça en valait la peine !)

4. Le samedi 10 août 2019 à , par DavidLeMarrec

Rizzi est en général très régulier, peu de rubato, donc ça crépite pas mal en effet. (Il joue Verdi comme du Rossini, pour caricaturer.) Moi j'aime bien, c'est sobre, c'est net, ça met la rythmique en valeur. Après, ce n'est pas particuièrement profond ni original, mais ça ne me paraît pas des qualités particulièrement essentielles pour diriger un bon Verdi. (Jouera-t-il le ballet, je ne puis te dire.)

En réalité le voyage était davantage pour aller visiter des églises romanes et des cathédrales fortifiées (choses dont l'Île-de-France est un peu avare) en bonne compagnie que purement Fervaal, mais l'opéra a en effet aidé à déterminer le lieu… Notule en préparation en effet. Mais le sujet est vaste, j'ai comme ça Paul & Virginie de Massé et Léonore de Gaveaux qui attendent depuis l'automne dernière, complétés à petits pas… J'espère pouvoir le livrer courant août, mais rien n'est sûr.
Ce truc est assez délirant, il combine minutieusement tous les défauts de Wagner, et pourtant c'est très chouette !

5. Le dimanche 18 août 2019 à , par Ouf1er

Coucou l'ami,
Le Schwanda Dudak (Weinberger) donné (repris) à Gelsenkirchen vaut le déplacement, tant musicalement que scéniquement. L'oeuvre semble faire un comeback bienvenu, aprés une superbe production à Dresde et Palerme. Il sera aussi donné au Komische Oper de Berlin (pas dans ton tableau).

Il y a également à Frankfurt une interessante version de concert de Mignon (Thomas) avec Julie Boulianne....
On se croisera à Berlin pour le Langgaard ? ;)

6. Le lundi 19 août 2019 à , par DavidLeMarrec

Bonjour Majesté !

Je n'ai pas encore écouté l'œuvre de Weinberger. Il en existe des disques avec livret ? Jamais vu passer, mais lorsqu'on n'a même pas conscience que ça peut se trouver, ça arrive facilement.

Je n'ai pas relevé Mignon (qui est donné quelquefois, l'a même été à Paris et, me semble-t-il, à Toulouse), c'est vrai, mais comme c'est d'abord pour mon usage personnel et que l'œuvre est bien documentée (et ne me bouleverse pas plus que ça…).

J'aimerais beaucoup aller voir Fortabelsen / Antikrist, oui, tu te doutes !! Mais comme tu le sais, mes dates sont contraintes. Si je devais choisir, ce serait d'abord La Ville morte de Nadia Boulanger & Raoul Pugno, Albert Herring, A Streetcar, Dead Man Walking, et les contemporains hongrois, lituaniens, lettons (Kalninš !). Mais comme je vais être contraint par les distances, les jours (je ne vais même pas pouvoir voir Sigurd, ces grands naïfs qui auraient rempli la salle de Parisiens et d'amateurs d'opéra wagnériens ou grand-opéra d'un peu partout ont programmé ça en semaine !)… ce sera probablement plutôt un choix français ou proche (Guillaume Tell de Grétry, L'Étoile, Le Démon, Mefistofele, Don Quichotte, Irrelohe, Der Schmied von Gent…). Si j'ai seulement le temps de voyager pour raison musicale. Avec mes 210 dates cette saison en IDF, je ne suis pas exactement en manque.

Tu as vu de belles représentations dernièrement ?

7. Le lundi 19 août 2019 à , par Ouf1er

"Tu as vu de belles représentations dernièrement ? "
Oui, pas mal.
Un assez beau et étonnant Onéguine "chez moi", en fin de saison.
Puis petite tournée allemande, avec une belle mais presque trop sage Ville Morte (celle de Korngold, évidemment...) par Carsen au KO de Berlin, puis un délirant Candide par Barrie Kosky, qui est décidément l'homme du jour (infiniment plus convaincant que dans son horrible Orphée aux Enfers salzbourgeois !), des trés beaux Huguenots à Dresde, un Guercoeur (1re recréation scénique depuis la création !) trés inégal à Osnabrück, et ce délicieux Schwanda à Gelsenkirchen.
Cette saison me tiendra assez occupé à Rouen, mais j'ai déja ma cure de raretés presque bouclée pour avril prochain... Ma liberté perdue ne m'autorise plus autant de folies voyageuses... Je ne vais quasiment plus à Paris. Les tarifs de Bastille/Garnier se moquent du monde, le programme de la Phil ne m'enthousiasme pas cette saison, éventuellement l'OC, et assurément Marigny. Le Chatelet nouveau ? A voir, mais pour le moment, bof, bof, bof.... Mais j'espere qu'on se croisera quelque part !

8. Le mardi 20 août 2019 à , par DavidLeMarrec

Ah oui, pas mal en effet. De Kosky, je n'ai vu que la Flûte je crois – j'ai adoré, mais on pourrait toujours m'opposer que j'ai d'autant plus aimé que ça m'occupait, pendant une œuvre que je n'adore pas. ^^
Ce n'était pas lui, hein, le récent Pelléas raté de la KO ?

Oui, entre les tarifs et l'orchestre qui fait semblant de jouer, il y a un moment où on lâche l'Opéra de Paris. Pour moi, le Ring a été la goutte d'eau. 45€ pour une place en galerie tout en haut, à quoi bon. Il y a suffisamment à faire à Paris par ailleurs, et encore plus si on s'autorise les voyages.

Marigny, je doute que ce soit le projet : les comédies musicales y sont aussi du patrimoine, mais du patrimoine grand public et moins du patrimoine semi-intello. Pareil pour les opérettes sélectionnées, qui sont vraiment des choses très légères. Certes, c'est bien de faire revivre ce patrimoine, mais il existe des choses plus substantielles à remonter – j'aurais plutôt voulu voir Croquefer d'Offenbach que Nitouche d'Hervé, clairement. Mais c'est à portée de main et on en a très peu en France, donc j'irai sans doute voir.

Je n'ai pas encore décidé de mes escapades musicales potentielles, j'attends de voir la tête de mon agenda une fois tout relevé en septembre. C'est peut-être bien hors de Paris qu'on se verra !

9. Le mardi 20 août 2019 à , par Ouf1er

Oui, le probleme de Kosky, c'est qu'il peut être trés bon comme trés mauvais. Son Pelleas (vu à Berlin) était chiantissime, idem pour un autre Rameau (Hippolyte ?... sais plus...). Par contre, quelques grandes réussites dans son théatre, Semelé, Cendrillon (Massenet, étonnante, mais au final, on adhère), My Fair Lady avec 3 bouts de ficelle, et ça marche, et d'autres.... Et les prix sont sans commune mesure avec Paris, alors...

Ben oui, pour moi aussi le Ring, c'est la goutte d'eau ! Je voulais prendre une place pour Rheingold, mais vu les tarifs, je passerai mon tour ! Faut pas déconner !!!

Pour Marigny, c'est pas tant les operettes qui m'interessent (encore que quand ils donneront Fragonard, oui, là j'irai !), mais surtout le niveau des musicals. Vu le dernier Guys & Dolls, excellent, et je compte bien y découvrir Funny Girl que je ne connais que par le film...

10. Le mercredi 21 août 2019 à , par DavidLeMarrec

Au moins Kosky il fait encore des choses enthousiasmantes, ce qui ne semble plus arriver très souvent à certains metteurs en scène dont le (légitime) succès semble avoir fait place à un véritable épuisement. Est-ce qu'ils manquent de temps pour travailler, ou qu'ils ont tellement de commandes qu'ils ne sentent plus trop l'enjeu, ou s'économisent sur les opéras qu'ils n'aiment pas car ils sont sûrs qu'un plus intéressant leur sera bientôt proposé ? En tout cas c'est apparemment un point commun à pas mal de vedettes du milieu. Ça fait fort longtemps que je n'ai pas vu quelque chose de bon de Guth, de marquant de Bieito…

Ces tarifs du Ring posent une réelle question : le contribuable finance déjà l'Opéra (ce qui est injuste pour les provinciaux, qui sont majoritaires), mais quand on met la barre d'entrée si haut, on exclut de fait une large frange du public, qui a déjà payé d'une certaine façon mais qui n'a pas les moyens d'entrer. J'ai conscience que les places peu chères, à Paris, sont largement confisquées par les habitués qui se ruent dessus à l'ouverture des guichets, mais ça pose tout de même un problème de fond sur l'accès à la culture.
La distribution a l'air superbe, mais comme Wagner est donné partout, tant qu'à faire autant voir les mêmes chanteurs de près dans un théâtre à l'italienne aux dimensions raisonnables, en même temps qu'un petit voyage. Certes, je ne le ferai pas, mais pour ma part, j'ai déjà vu le Ring, donc je survivrai. Je veux bien payer ces sommes pour un inédit que je ne reverrai pas, mais là, pour engraisser la bête immonde qui nous fait deux productions de Traviata par an, et avec un orchestre en mort cérébrale…

Oui, Guys & Dolls était remarquablement exécuté, c'est plutôt l'œuvre qui m'a paru assez peu passionnante. Je ne demande pas qu'on me joue Next To Normal, mais des trucs avec un peu de musique et d'enjeu dramatique, plutôt que l'équivalent en belting des livrets de belcanto… Le Châtelet de Choplin arrivait plutôt bien à tenir cet équilibre, j'espère que ce sera pareil au Marigny. (J'ai vu aussi le pot-pourri de Sondheim qu'ils ont donné cette saison.)

11. Le vendredi 23 août 2019 à , par Ouf1er

"Guys & Dolls était remarquablement exécuté, c'est plutôt l'œuvre qui m'a paru assez peu passionnante."

Pourtant, c'est quand même une des plus belles réussites du genre, tant sur le plan musical que dramaturgique. Et je trouve que cette production était dans la droite ligne de sa grande réussite du Châtelet. qu'il continue dans cette voie ! Il y a encore tant à faire découvrir au public français, des Gershwin (Of Thee I Sing serait parfait pour une année électorale américaine...) à d'autres Sondheim ("Follies" a cruellement manqué à la superbe série qu'il nous a offert), des Rodgers avec ou sans Hammerstein, des Porter, Gypsy (Styne)...
Ce serait même interéssant qu'il ouvre la porte aux Gilbert & Sullivan, qui sont encore des grands absents de la scène française....

12. Le dimanche 25 août 2019 à , par DavidLeMarrec

Sur le plan musical, tout est quand même extraordinairement tradi et carré… À côté de Calamity Jane de Cahn ou (en français) de Normandie de Misraki, c'est quand même tellement moins amusant / accrocheur / jubilatoire / subtil. Et puis cette intrigue qui ressemble à une comédie sentimentale de Hollywood très simplifiée (on voit d'emblée ce qui va se passer), ses personnages d'une pièce qui ne bougent pas… c'est agréable pour le dépaysement, mais de là à trouver ça grand… (Pas fan de Rodgers & Hammerstein II non plus, je l'avoue.)

Évidemment, Gershwin, Porter, Sondheim, Sullivan, je signe avec plaisir.
(et même d'autres comédies musicale du même type de G&D, hein, il est très agréable de pouvoir fréquenter ce type de spectacle en vrai ; en plus avec un véritable orchestre en fosse, même s'il est un peu trop amplifié pour qu'on en goût tout l'impact)

13. Le lundi 2 septembre 2019 à , par Ouf1er

Alors, Schwanda ? ;)

14. Le mardi 3 septembre 2019 à , par DavidLeMarrec

Je reviens de chasse aux églises romanes, j'ai des articles à livrer dans les prochaines heures et je reprends formellement le boulot très bientôt, après ça je m'y mets ! Avec toute la curiosité appétifiée que tu peux supposer.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« août 2019 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031