Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


La Fille mal gardée


A Garnier, le 5 juillet.

L'oeuvre mériterait une ample présentation.

De l'humour visuel (Ashton) qui semblerait conçu pour divertir les jeunes filles du premier XIXe, sur des pastiches musicaux (Lanchberry) du Barbier de Séville et de l'Elixir d'amour - il ne doit pas reste beaucoup du Hérold original. Parfait après une journée de pénible labeur.

Toujours aussi drôle, et la simplicité de la musique, que je craignais un peu en salle, demeure tout aussi jubilatoire. L'Orchestre de l'Opéra joue avec un investissement rare au ballet (direction Philip Ellis), et évidemment les danseurs locaux brillent (Zusperreguy, Magnenet, Houette, Madin)...

Il se dégage de ce ballet, auditivement et visuellement, quelque chose de sain et de roboratif qui a peu de limites.

Une des meilleures soirées de la saison.

--

Mise à jour du 8 juillet 2012 :

Voici la reproduction d'un commentaire posté sur le carnet de Joël Riou, dans le but de répondre (partiellement) à la question de la provenance musicale des extraits pastichés de la Fille mal gardée d'Ashton / Lanchberry.

Comme on en parle ailleurs, je peux peut-être ébaucher une réponse à ton interrogation sur les sources de certains moments (surtout le premier acte) de la Fille mal gardée. Il s'agit essentiellement d'emprunts à deux standards du répertoire bouffe italien : le Barbier de Séville de Rossini et l'Elixir d'amour de Donizetti, effectivement dans le même goût.

Je suppose quelqu'un a déjà fait ce travail, mais pour ma part, j'ai repéré :
- au début du ballet, l'entrée de Fiorello "Piano, pianissimo" (Il Barbiere di Siviglia de Rossini)
- pour la danse des serpes, un crescendo rossinien, qui a de toute évidence été emprunté, mais je ne suis pas sûr de l'opéra (fin de l'acte I du Barbier, peut-être) ;
- dans un extrait du pas de deux du ruban, une évocation de la marche finale de Hänsel und Gretel de Humperdinck ;
- au début de la partie de campagne du second tableau, on entend des effets inspiré du carillon de l'Arlésienne de Bizet ;
- pour le deuxième solo (joyeux) de Lise, la musique du duo rageur "Esulti pur la barbara" de L'Elisir d'amore de Donizetti ;
- la fin de l'orage citait la Pastorale de Beethoven (pour l'orage lui-même, il est emprunté, au moins très imité, mais je ne suis plus certain de quelle oeuvre) ;
- on entend toujours dans ce tableau un morceau de final de Rossini, difficile à identifier avec certitude, il n'en reste que la trame stéréotypée ;
- pour le pas de deux de la partie de campagne, la barcarolle bouffonne de l'Elisir d'amore, puis l'air d'entrée de Dulcamara ;
- au même endroit, la musique du solo de Colas s'inspire du final de l'acte II de l'Elisir.

L'acte II est moins riche en références, à part une évocation furtive (et coïncidentale) du dernier trio du Turco in Italia de Rossini. Et au moment du dénouement, des déroulés pseudo-bachiens, sorte de furtif contrepoint archaïsant. Mais pas de réel emprunt, en fait.

Je suis assez surpris en réalité qu'avec une orchestration simple (Lanchberry colore avec des unissons de violon et clarinette, par exemple) ces citations lyriques fonctionnent en musique pure. Et diablement bien, de surcroît !


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=2007

Commentaires

1. Le samedi 7 juillet 2012 à , par Joël :: site

Par rapport à la série d'il y a trois ans, ma sensation auditive a été meilleure ! Il faudrait inviter plus souvent Philip Ellis...

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(12/2/2009)

Chapitres

Archives

Calendrier

« juillet 2012 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031