Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

jeudi 10 décembre 2009

Cadences rompues


Je l'ai déjà confessé ou plutôt clamé, j'adore Cadences, le mini-magazine promotionnel qui recense les concerts classiques parisiens. Sans prétention et toujours positif, avec ses trois mini-"dossiers" sur des sujets intéressants ; il y a plus à lire en sept pages que dans les quatre-vingt de Diapason.

Le pauvre se traîne néanmoins une sordide réputation, sans doute du mépris aussi parce que gratuit, parce que proposé sur le trottoir, de façon jugée instrusive ?

En tout cas, au sein d'un article très bien fait sur l'histoire du théâtre léger français, on trouve une jolie gamelle qui fait honneur à sa réputation (en substance) :

un opéra que Paris accueilla triomphalement

Le verbe accueiller constituant lui-même, en une subtile mise en abyme, la version légère de la conjugaison d'école française.

Un joli coup poétique.

Concerto pour LOLcat et orchestre


Un compositeur a eu une idée de génie pour se faire connaître.

S'inspirant des nombreuses inepties LOLcatisantes qui jonchent la Toile, Mindaugas Piečaitis, jeune chef et compositeur lithuanien, a compilé (de façon assez honnête) des séquences vidéos du même chat, à partir desquelles il a écrit (sans chercher à créer artificiellement des traits mélodiques par un montage sauvage) un concerto dans un genre néotonal particulièrement séduisant, tantôt méditatif façon Górecki ou Golijov (mais de façon bien moins ostentatoire, agréablement mesurée), tantôt sautillant de façon primesautière, avec une véritable maîtrise de l'écriture - ce pourrait être une remarquable BO, par exemple.
Le piano, lui, semble singer certaines écritures planantes amélodiques, avec beaucoup d'esprit.

Bref, c'est une vraie performance d'écriture; c'est drôle, c'est spirituel et en plus c'est beau :

Suite de la notule.

Sale réputation


La plupart des arrivées (assez nombreuses) sur CSS autour de Carl Orff sont avec les mots : Carl Orff nazi.

Il y a des trucs qui collent à la peau.

--

Malheureusement, ces nouveaux lecteurs tombent sur un article un peu descriptif et abstrait, et manquent tout de même le véritable chef-d'oeuvre écrit pour les jeux de 36.

Google est à blâmer pour ce manque flagrant de clairvoyance.

David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« décembre 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031