Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Désobéissance civile

Apologie du dévoiement lexical raisonné.


On nous rebat les oreilles avec l'idée que le mot alternative est mal employé.

C'est un fait. L'alternative désigne en principe un choix entre deux éléments.
Exemple :
Mourir, ou bien périr ? Je crois question de dupe
La sotte alternative hélas! qui nous occupe.

Or on a l'habitude de l'emploi du terme pour désigner l'élément d'un choix :
Exemple :
Eh, lorsqu'on meurt de faim, à part consommer grive,
Qui diable a jamais su quelqu'autre alternative ?
De surcroît, l'expression autre alternative, très courante, est en elle-même fautive, si l'on veut, puisque le sens de la particule latine alter- est justement autre - le mot français en découle directement. On entend très fréquemment les journaux d'information l'utiliser.

Pourtant, je suis partisan de l'usage considéré comme erroné de ce mot, pour deux raisons fort simples :

  • Si l'on éprouve le besoin de le renforcer par autre, c'est tout simplement que la racine latine n'est plus évidente pour les locuteurs français, et par conséquent, il est bien naturel qu'ils se réapproprient la langue de façon à redonner sens à ce qu'ils disent. Il n'y a là rien de bien méchant. Les érudits peuvent se contenter d'omettre la redondance, sans fulminer des commandements, en l'occurrence.
  • Le glissement du sens du mot est tout simplement un moyen pour la langue de sauver le mot. L'usage du mot alternative au sens strict est assez délicat, et pas très fréquent. On dit tout bêtement un choix, ou un choix à deux termes si on veut raffiner la chose. Alors que c'est assez utile pour exprimer élément d'un choix. Proposition, possibilité, opportunité (un anglicisme, en plus ;-), solution, issue ne sont pas assez précis, ou alors présentent une nuance de sens parasite : une solution, c'est un issue positive, une issue, c'est un moyen de fuite.

Je suis donc favorable au dévoiement utile d'alternative.


David - Ah,fors'èluichel'anima...


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=117

Commentaires

1. Le vendredi 23 décembre 2005 à , par DavidLeMarrec

Décidément, oui, je crois qu'on me lit...

France Culture fait également dans la subversion à la petite semaine : www.radiofrance.fr/chaine... .

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(30/5/2013)

Chapitres

Calendrier

« décembre 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031