Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Small talk

Par « exposition du transcendantal » il faut entendre la description des opérateurs logiques capables de donner cohérence à l'apparaître « dans » tel ou tel des mondes où adviennent les étants.

J'écris « dans » un monde (avec guillemets) pour indiquer qu'il s'agit d'une métaphore de la localisation des étants. En tant que situation d'être, un monde n'est pas un lieu vide - comparable à l'espace de Newton - que viendraient peupler des étants multiples. Car un monde n'est justement qu'une logique de l'être-là, et il s'identifie à la singularité de cette logique. Un monde articule, autour d'un multiple structuré (le transcendantal), la cohésion des étants.

Alain BADIOU, en préface aux actes du colloque Penser le multiple qui lui était consacré (en 1999 à Bordeaux, publié chez L'Harmattan).

Tout de même, on voudrait nourrir la défiance des philosceptiques, on ne pourrait mieux s'y prendre. En candide, je lis :

Les sociétés ont leur logique propre.

Nul doute que mondes a un sens plus précis dans son univers que je n'ai pas grandement exploré, mais pour un penseur présenté comme très complet, je suis frappé par la lourdeur de son outillage pour formuler des choses assez simples. Si la philosophie est un outil pour appréhender le réel, alors je ne vois pas bien la nécessité d'en dissimuler l'objet sous des couches de langage opaque, qui rend les référents de plus en plus distants et imprécis.

--

Notule non constructive, mais ce volume collectif est assez spectaculaire dans le goût une page par concept peu révolutionnaire.

Nonobstant, si des lecteurs éclairés souhaitent partager leurs lumières sur le caractère monumental de Badiou (dont j'ai, il est vrai, extrait une phrase de préliminaire dans un ouvrage qui n'est pas principalement de sa plume), je serais évidemment ravi de pouvoir rejoindre le camp des admirateurs : j'ai du mal à me persuader que tous ces gens érudits devisent à longueur d'année sur du vent, tandis que je percevrais seul, en les lisant à peine, l'étendue de leur erreur.

[Dans l'intervalle de la révélation, et malgré mon intuition persistante de mon tort, c'est malheureusement un ressenti banal que je ne peux que partiellement me défendre de partager.]


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=2135

Commentaires

1. Le mardi 27 novembre 2012 à , par Olivier

Bonsoir,

Eh oui! Incompréhensible, donc aucun intérêt à déchiffrer. Je me souviens ,de plus, d'un article dans le journal du soir (entre 1/4 et 1/6 de page intérieure) dans lequel A.B écrivait qu'avec Marx, Freud et Einstein, le Monde était expliqué ! aucun biologiste, généticien, anthropologue... .Atterrant.
Et puis, pourrons-nous expliquer Mozart, Schubert,... .?

Il fait déjà nuit. C'est triste.
Bonne fin de soirée malgré tout.

PS:trop tard pour écrire quelques mots sur I Puritani?

2. Le mercredi 28 novembre 2012 à , par David Le Marrec

Bonjour Olivier,

Eh oui! Incompréhensible, donc aucun intérêt à déchiffrer.

Ce qui me rend perplexe, précisément, est que je ne trouve pas cela indéchiffrable, mais que même en supposant une ampleur conceptuelle tout autre aux mots employés, je n'y lis que des considérations assez peu vertigineuses. En l'occurrence, il est vrai, il s'agit seulement d'une préface à des commentaires de son oeuvre, dont cela s'adresse avant tout à des lecteurs qui se sont déjà intéressés au reste de son oeuvre.

Je me souviens ,de plus, d'un article dans le journal du soir (entre 1/4 et 1/6 de page intérieure) dans lequel A.B écrivait qu'avec Marx, Freud et Einstein, le Monde était expliqué ! aucun biologiste, généticien, anthropologue... .Atterrant.

C'est précisément parce que je trouve ses interventions médiatiques d'une parfaite vacuité que je voulais voir ce que sa pensée avait de fondamental - pourquoi on l'invite, en somme. Pour l'instant, je n'ai pas trouvé. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de bonne raison, mais mis en regard avec ce qu'on dit de son importance comme seul philosophe depuis Heidegger à avoir proposé un système complet, et aussi avec l'absence attristante de nuance dans ses prises de position politiques, j'en attendais beaucoup (plus).


Et puis, pourrons-nous expliquer Mozart, Schubert,... .?

Si l'on postule la multiplicité des univers dans un monde en expansion infinie, alors il y a forcément une probabilité pour que Mozart et Schubert apparaissent. Lorsqu'on considère qu'ils sont apparus tous deux sur la même planète, l'intelligent design apparaît peut-être séduisant.


Il fait déjà nuit. C'est triste.

Courage, plus que quelques jours avant la Sainte-Luce, il fera jour un peu plus tard le soir, c'est une première consolation avant le solstice.


PS:trop tard pour écrire quelques mots sur I Puritani?

Bien sûr que non, les archives sont ouvertes pour cela ; de surcroît cette entrée a à peine plus d'une semaine... et je suis toujours honoré d'un commentaire. Aucun raison de se restreindre.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Calendrier

« novembre 2012 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930