Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


David de Bretagne & le Siège Périlleux


Quelle eſt donc cette ardeur nouvelle
Dont tous mes ſens sont embraſez ;
Quelle vifve flamme etincelle ?
L'emotion des beaux phraſés,
La puiſſance de la Muſique,
M'ont-elles à ce point tranſporté
De déduit, d'extaſe myſtique ?
Les Billettes à la Cité
De Dieu donnerent le chauffage :
D'abord sur les murs épandu,
Puis cuiſant les chaises d'uſage
Dans un gaſpillage éperdu.
Son Bras jamais ne ſe fatigue,
Le Seigneur eſt mon ſeul ſoutien,
Et juſque ſous les bancs prodigue –
Voilà d'où cette chaleur vient.
Non, ce n'est pas la Honte extrême,
Non, ce n'est pas l'Amour ailé
Ni ſes douceurs : c'est la peau même
De mon fondement tout brûlé.


--

--

Compères et commères spectateurs, veuillez noter : l'église des Billettes (Paris IVe), déjà bien isolée et parfaitement chauffée, a installé des radiateurs (puissants) sous chaque banc. Liquéfaction fondementale garantie.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=2618

Commentaires

1. Le dimanche 1 février 2015 à , par Diablotin :: site

Et pendant que tu sues eau et eau, ici, frigorifié,
j'attend la réponse à la devinette du mois de janvier !

2. Le dimanche 1 février 2015 à , par DavidLeMarrec

Oui, oui, c'est prévu (et il y en aura une pour la remplacer, bien sûr), mais le planning de février était plus urgent… Ça va venir en son temps.

3. Le dimanche 1 février 2015 à , par Paulette

C'est loin d'être une nouveauté, sous les bancs des premiers rangs du moins, que ces épouvantables tuyaux de caléfaction installés sous la planche même (qui en devient plancha l'hiver venu). J'ai juré de n'y jamais remettre les pieds (enfin, les pieds, je me comprends) à la saison des frimas.

4. Le dimanche 1 février 2015 à , par DavidLeMarrec

Bonsoir Paulette,

Pourtant, j'y vais souvent (déjà trois fois cette saison, dont une à l'automne et une autre en décembre), sur ces bancs, et je n'ai jamais rien remarqué de tel. Mais effectivement, une fois placé dessus, c'est une sensation… singulière.

Dommage de s'en priver tout de même, il y a aussi des chaises dans la salle.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« janvier 2015 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031