Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Puits sans fond


Un peu d'actualité.

A Grecian lad, as I hear tell, / Un gars en Grèce, comme on m'a dit,
. . One that many loved in vain, / Un gars du genre à se faire adorer,
Looked into a forest well / A jeté un oeil dans une source de la forêt,
. . And never looked away again. / Et ne l'a jamais retrouvé Et ne s'en détacha jamais.

Alfred Edward Housman (1859-1936), A Shropshire Lad ; tiré de la seconde strophe du poème « Look not in my eyes ».

Trois bonnes raisons pour le citer.

1) Le ton de naïveté très rafraîchissant de l'ensemble du recueil mérite vraiment la lecture. L'anglais n'en est pas bien difficile, donc il est conseillé d'éviter les traductions qui pourraient affaiblir sa malice et ses raffinements. Par exemple, en accentuant délibérément le côté désinvolte du texte, j'ai trahi le ton du deuxième vers, qui regarde clairement vers une poésie plus classique, ce qui augmente encore le nombre des décalages multiples présents dans cet extrait ("Aimé de beaucoup en vain" aurait été plus exact, à défaut de rendre le ton élégant de l'anglais à ce moment-là).

2) L'occasion de mentionner sa fréquente mise en musique : Lennox Berkeley, John Ireland (A Grecian Lad, pièce pour piano solo où ce quatrain figure en exergue) et bien sûr George Butterworth (Songs from « A Shropshire Lad »). Ce à quoi il faudrait ajouter, pour d'autres extraits du recueil, Moeran, Grier, Orr - pour s'en tenir à ceux qui sont aisément disponibles au disque, sans quoi on pourrait encore étendre la liste à Cripps, Sumsion, Raynor, Branson, Williamson ou Thaddeus Gorecki...
Le cycle de Butterworth doit être, avec les Songs of Travel de Ralph Vaughan Williams (et les Shakespeare de Korngold ?), le cycle de mélodies de langue anglaise le plus enregistré, à juste titre au demeurant, l'ensemble est fort beau. On en avait déjà touché un mot ici.

3) Enfin, lire cela aujourd'hui est assez piquant, tant l'impression que la tardive vertu grecque & associée ne fait que plonger chaque jour plus complètement l'ensemble du groupe des vertueux dans le puits sans fond d'un engloutissement sans cesse repoussé à demain. [Et si quelques-uns ont bien suggéré de renverser la table, personne ne semble concevoir de renverser une source, ce qui serait assez exotique en effet.]

Pour le plaisir, le poème complet :

Look not in my eyes, for fear
. . They mirror true the sight I see,
And there you find your face too clear
. . And love it and be lost like me.
One the long nights through must lie
. . Spent in star-defeated sighs,
But why should you as well as I
. . Perish ? Gaze not in my eyes.

A Grecian lad, as I hear tell,
. . One that many loved in vain,
Looked into a forest well
. . And never looked away again.
There, when the turf in springtime flowers,
. . With downward eye and gazes sad,
Stands amid the glancing showers
. . A jonquil, not a Grecian lad.

La chute est vraiment charmante.

Version recommandée :
Roderick Williams et Ian Burnside (Naxos). Comme le texte anglais (seul) n'y est accessible que sous forme numérique, en principe ; on peut aussi se tourner vers une autre très bonne version Thomas Allen / Malcom Martineau, chez le label Wigmore Hall, où le texte est présent sous forme physique, et traduit en allemand et en français. Il doit exister peu de versions avec traductions françaises, je suppose (anglais seulement chez Chandos aussi).


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=1882

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« décembre 2011 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031