Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Saison 2010-2011 : moments choisis


On ne mentionne dans ce bilan subjectif que les soirées les plus remarquables. Les autres étaient aussi très bonnes, mais m'ont moins profondément marqué.

Fait assez notable cette saison, du fait de la largeur de l'offre - et, n'en doutons pas, de la clairvoyance du choix -, aucune soirée dont on soit sorti déçu. Soit qu'elle soit objectivement au minimum très bonne musicalement, soit qu'elle offre en contrepartie des découvertes de premier intérêt.

Au chapitre déceptions, ce seront donc trois représentations en deçà des attentes, mais absolument pas médiocres en elles-mêmes.

--

1. Les soirées

Grands chocs

  • Soirée 26 : Cendrillon de Massenet à l'Opéra-Comique (Minkowski)
  • Soirée 33 : Atys de Christie / Villégier à l'Opéra-Comique
  • Soirée 34 : Atys de Christie / Villégier à l'Opéra-Comique (bis)
  • Concert 14 : Il Trittico ("Le Triptyque") de Giacomo Puccini à l'Opéra Bastille
  • Soirée 39 : Classe de Jeff Cohen au CNSM : initiation au récital de lied
  • Concert 19 : Résurrection de Bellérophon de Lully à la Cité de la Musique


Soirées hors du commun

  • Soirée 40 : Le Pouvoir de l'Amour de Royer au CRR de Paris
  • Soirée 29 : Lieder de Marx, Mozart, Mahler, Schönberg, Berg et bluettes viennoises par Kirchschlager / Deutsch à l'auditorium d'Orsay
  • Soirée 32 : Un Tramway nommé Désir par Lee Breuer salle Richelieu
  • Concert 15 : Le Vagabond Ensorcelé de Rodion Chtchédrine par Gergiev et le Marinsky


Excellentes soirées

  • Soirée 25 : Anacréon II et Pygmalion de Rameau par les Arts Florissants
  • Soirée 23 : Entrée de Francesca Da Rimini de Zandonai au répertoire de l'Opéra de Paris
  • Concert 5 : Webern / Chausson / Dutilleux / Schumann à Pleyel (Billy / Orchestre de Paris)
  • Soirée 31 : Le Freischütz en français, version Berlioz, à l'Opéra-Comique
  • Soirée 42 : Les Piliers de la société d'Ibsen au Théâtre de l'Aquarium (Cartoucherie)
  • Concert 12 : L'Art de bien chanter de Bénigne de Bacilly par Monique Zanetti et l'Ensemble à deux Violes Esgales
  • Concert 2 : Deuxième Symphonie de Mahler (Nézet-Séguin / Rotterdam PO / Collegium Vocale) au Théâtre des Champs-Elysées
  • Concert 6 : Le Messie de Haendel par Harry Christophers et The Sixteen (à la Cité de la Musique)
  • Concert 13 : Das Marienleben ("La vie de Marie") de Paul Hindemith sur le cycle de Rainer Maria Rilke
  • Concert 16 : Die Schöne Müllerin par Padmore et Fellner à Gaveau
  • Concert 21 : Songs par Simon Keenlyside et Malcom Martineau à l'auditorium d'Orsay
  • Soirée 36 : Le salon de Marguerite de Saint-Marceaux


Soirées très intéressantes (découvertes scéniques)

  • Concert 11 : Cantates du prix de Rome, un parcours historique
  • Concert 8 : Lodoïska de Cherubini au Théâtre des Champs-Elysées
  • Concert 17 : Mathis der Maler de Hindemith à Bastille
  • Soirée 30 : Ismène & Isménias de La Borde / Laujon, en re-création mondiale au Conservatoire de Choisy-le-Roi
  • Soirée 35 : Polichinelle Atys ou Atys travesti, parodie de Carolet à l'Opéra-Comique


Déceptions relatives

  • Concert 9 : Les Gesänge Op.111 de Max Reger par la Maîtrise de Radio-France
  • Concert 18 : Cadmus & Hermione de Lully par Dumestre & Lazar
  • Soirée 27 : Siegfried de Wagner à Bastille (Ph. Jordan / Krämer)


Aucune soirée ratée, c'est à noter. Pour les déceptions :
- La Maîtrise de Radio-France, que je vénérais depuis longtemps, s'est avérée un peu moins assurée et inspirée en vrai. En outre, les Reger n'étaient pas ceux initialement annoncés ou j'avais mal interprété le programme donné. Cela restait un très bon concert, simplement un peu en-dessous de ce que je m'en promettais.
- Cadmus & Hermione, mêmes réserves sur l'aspect carte postale assez figé que lors de la retransmission vidéo. On ne gagnait pas vraiment à aller le voir sur scène, donc, et la lumière des bougies est en réalité le fait de projecteurs fixes... donc aucune plus-value visuelle.
- Siegfried était excellent musicalement, mais tellement incohérent et ennuyeux scéniquement qu'avec la temporalité de Wagner (et peut-être l'épuisement en cette période), j'ai senti le temps passer.

--

2. Les breloques

Comme il y a eu de véritables moments de grâce, autant distinguer ceux qui les ont offerts.

Surprise de la saison
- Cendrillon de Massenet : l'oeuvre, bien jouée, est totalement fascinante.
- La mise en scène extrêmement prégnante de Luca Ronconi pour Il Trittico (on n'attendait vraiment pas cela de ce gentil tradi !).

Oeuvre lyrique
- Eugène Onéguine de Tchaïkovsky.
- Cendrillon de Massenet.
- Bellérophon de Lully.
- Der Fliegende Holländer de Wagner.

Spectacle
- Cendrillon de Massenet à l'Opéra-Comique.
- Atys de Lully à l'Opéra-Comique.
- Il Trittico de Puccini à l'Opéra Bastille.

Programme
- Mozart / Schubert / Mahler / Marx / Schönberg / Berg / viennoiseries par Kirchschlager / Deutsch.
- Les Salons (Saint-Marceaux et Polignac) à l'Auditorium d'Orsay, coordonnés par Graham Johnson. - Songs par Keenlyside / Martineau.
- Webern / Chausson / Dutilleux / Schumann par Bertrand de Billy et l'Orchestre de Paris.

Mise en scène
- Atys par Jean-Marie Villégier / Christophe Galland.
- Il Trittico par Luca Ronconi.
- Cendrillon par Benjamin Lazar.

Chanteurs de la saison
Yann Beuron.
Stéphanie d'Oustrac.
Jean-Baptiste Dumora.

Retrouvailles
Yann Beuron.
Angelika Kirchschlager.
Stéphanie d'Oustrac.

Découverte de l'impact en salle
James Gilchrist.
Virginie Pochon.
Bernard Richter.
Soile Isokoski.
Ewa Podleś.
Luciana D'Intino.
Blandine Staskiewicz.

Révélations
Jean-Baptiste Dumora.
Raquel Camarinha.
Kristina Kapustinskaya.
Martina Welschenbach.
Eugénie Lefèbvre.
Cécile Achille.
Hasnaa Bennani.
Hanna Bayodi-Hirt.
Timour Saddoulaiev.

Déception en salle
Michèle Losier.

Déception par rapport mon enthousiasme en la découvrant, bien que ses Duparc m'aient déjà fait voir ses faiblesses de timbre (un peu gris). Mais en salle, la voix sonne totalement opaque et... inintelligible ! Pas désagréable au demeurant, mais très loin de ce que les captations m'avaient retransmis.

--

Un bilan franchement enthousiasmant, que du positif... et beaucoup de découvertes parmi de jeunes interprètes aux voix flexibles, bien timbrées, extrêmement bien articulées, et manifestant un tempérament certain.

L'ensemble de ces soirées (oeuvres et interprétation) sont résumées dans le fil de la saison par quelques paragraphes ou un lien vers la notule correspondante.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=1763

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« juin 2011 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930