Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Néologisme


Dans la première loge était la Présidente
Madame de Poissy, toute belle et charmante,
La Cayaud près d'elle aux yeux ne brillait pas.
Quel moyen de briller auprès de tant d'appas !
L'époux qu'on eût voulu savoir dans la rivière
Jaloux, ou non jaloux, occupait le derrière.
Vis à vis de leur loge étaient la Vaubecourt,
La Cambray, puis une autre, où je demeure court.
Ces antiques beautés par le long temps usées,
D'un rouge fort épais étaient printemnisées.


La formation du mot prête à discussion, mais son effet se révèle charmant.

Tiré de :

Satire sur quelques personnes étant un jour à l'Opéra en 1705, une chanson babillarde et plus ou moins gentiment critique comme il en circulait à l'époque, en plus des recensions dans les revues destinées aux beaux esprits.

Le reste du poème sent par ailleurs lourdement les coutures et les idées courtes, mais on trouve quelquefois dans ces chansons, en plus d'informations factuelles, des fraîcheurs dans ce genre-là.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=1677

Commentaires

1. Le jeudi 10 mars 2011 à , par T-A-M de Glédel

C'est d'un goût douteux quand même. On a déjà printanier, et certains disent printemporel!!

Le suffixe -iser est tout à fait opérant mais comment expliques-tu l'ajout du 'n' à la place de 'ps' ? C'est plus élégant d'accord, mais ce n'est pas terrible structurellement.

Heureuse paresse linguistique ici!! Je pourrai le réutiliser finalement, après tout, je n'en serai pas l'auteur.

2. Le jeudi 10 mars 2011 à , par DavidLeMarrec

C'est plus que douteux du point de vue de la formation : c'est fantaisiste. Mais ça fonctionne bien, j'ai été assez amusé.

Un peu plus juste aurait été de condenser à partir de la prononciation logique : "printensiser". Les consonnes étymologiques ne pouvaient de toute façon pas être ajoutées, le résultat eût été atrocement cacophonique.

Tu pourras le réutiliser, mais après, va te justifier en citant une chanson anonyme versifiée avec les pieds... à ta place je n'essaierais même pas. /8o)

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(11/3/2008)

Chapitres

Archives

Calendrier

« mars 2011 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031