Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Surmenage et technique vocale - liens


La voix a la caractéristique d'être un instrument inamovible - sauf anomalie génétique notable, il est impossible de la retirer de son support lorsqu'on n'en joue pas.

Ce ne serait pas grave si, comme pour les grandes orgues, on pouvait s'éloigner de l'instrument et le laisser en repos. Seulement...

De ce fait, de nombreux facteurs extérieurs peuvent perturber le chant. A moins d'une technique très maîtrisée, il est compliqué de produire les mêmes sons, même d'un jour sur l'autre et sans cause particulière de dérèglement. Ces paramètres sont très nombreux, et pas directement liés à l'objet de ces carnets (qui explorent plus le rapport au répertoire, et éventuellement à la technique dans ce qu'elle peut éclairer sur les styles).
Mais puisqu'on a proposé (suite à quelques réactions en privé) un petit vade mecum expérimental pour l'apprenti chanteur, on se dit que quelques liens pourraient intéresser les lecteurs concernés de CSS.

Ainsi, pour ceux qui se posent des questions sur l'usage de leur voix, voire sur leur état vocal, quelques liens assez sains glanés sur la Toile :

--

=> Voix et santé
Site d'un amateur qui a profité d'une expérience malheureuse pour explorer en profondeur les questions du dysfonctionnement vocal. Il expose avec beaucoup de clarté les mécanismes psycho-acoustiques qui entrent en jeu pour produire un son erroné et rendre impossible la correction.
On pourrait résumer le cercle vicieux avec un exemple simple. Quelqu'un travaille en milieu bruyant. Pour se faire entendre, il force sur sa voix, parce qu'il ne reçoit pas de réponse suffisante dans ses oreilles lorsqu'il émet normalement un son. La . Il y a donc deux solutions : avoir conscience de la nécessité de réinterpréter le contrôle ou améliorer la performance de son instrument.
Le site constitue une très belle piste de réflexion de façon plus générale sur la façon harmonieuse d'intégrer la pratique du chant à toute sa vie physiologique et singulièrement vocale. Et contrairement aux préceptes qui circulent parfois entre chanteurs : sans catastrophisme ni goût paniqué de la restriction.

--

=> S.O.S. Voix
Site consacré par des professeurs de chant à la question du surmenage vocal et de sa rééducation. Il s'agit d'une introduction aux prestations de leur association, mais le site contient en lui-même un certain nombre de précisions de qualité.
Même si, dans le détail, on n'est pas du tout client de l'esthétique qui y est défendu :

NE RIEN DEPLACER dans son émission, et tenter d'articuler toutes les voyelles dans la même position. Le chef demande t'il au clarinettiste de changer son timbre dans une cadence ? Enfin, bien des consonnes sont un obstacle à l'émission du son ; certaines le stoppent, comme p, k, t, g, k, b, (demandez leur avis aux ingénieurs du son). N'oubliez pas que le contexte rend au mot son vrai sens : Le verre vert en main, il va vers elle. Pourquoi alors tant articuler ? Entre "il est ParTi" et "uleu BorDu", il y a un monde acoustique (dans l'un il y a 5 sons, dans l'autre 1) et le public a compris les deux messages.

En ce qui me concerne, si j'entends "uleu bordu", outre que je trouve ça moche, je peux tout aussi bien interpréter "il est perdu"... Ce qui n'a pas tout à fait les mêmes implications. Bien sûr, on peut expliquer le placement du [i] français n'est pas possible pour chanter correctement et, parmi les nombreuses écoles possibles ([a], [é] ou [u]), conseiller de rapprocher son articulation du [u] pour obtenir une couleur acceptable. Mais de là à fournir des transcriptions en sabir aux élèves, c'est criminel. [Question déjà abordée ici, §4.]

Nombre de grands artistes qui tiennent ou ont tenu des rôles très difficiles ont une articulation parfaite, ce qui constitue effectivement une difficulté supplémentaire, mais nullement une impossibilité.

--

=> Enfin, un site assez passionnant qui aborde de nombreuses questions techniques de façon très accessible, le site promotionnel de Jean Laforêt, ancien baryton soliste (en particulier pour des rôles d'opérette en province). Je n'ai jamais pu l'entendre personnellement, mais sa revendication des préceptes de la fameuse école italienne paraît, au vu de ce qu'il écrit, très légitime. En tout cas, ses billets d'actualité contiennent de nombreuses explications sur des problèmes rarement traités dans les écrits autour du chant ; par exemple, pour en rester à la question du surmenage, un mot sur les méthodes de rééducation et sur l'hygième vocale. On en trouve qui complèteront avisément les notules de CSS, de façon moins concrète (pas d'exemples) mais plus pratique (vraiment liée au cours de chant) : par exemple sur les sujets voix mixte ou diction. Je crois que les deux approches se complètent agréablement.

Une des idées sympathiques dominantes dans sa doctrine est que, s'il souhaite appliquer la technique italienne à tous les styles (ce qui est discutable en soi, par exemple sur la question du vibrato), il tient toujours à souligner l'individualité des personnalités vocales et l'impossibilité d'un modèle unique : le but étant de développer une voix pour des besoins, et pas à l'image de ce que rêve le professeur. Cette démarche me paraît particulièrement importante - alors que l'on construit souvent une voix par rapport à ce qu'elle devrait être dans l'absolu.

On pourra être agacé par une certaine propension au triomphalisme, mais on n'est nullement obligé de croire toutes ses paraboles, ni de s'inscrire aux cours (dont le tarif entre dans la catégorie stars / manitous). En tant que lecteur, sa fréquentation apporte beaucoup de choses, et s'il affiche récurremment ses succès - comme si rien ne lui était impossible - il ne nie pas non plus la multitude d'obstacles concrets, voire l'impuissance du professeur face à certains blocages en amont.

Vraiment une saine lecture. J'avouerai même que le côté success story de ses récits est plus attachant qu'irritant.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=1672

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« février 2011 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28