Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Don José Lantier

J'ai toujours beaucoup aimé Del Monaco pour sa capacité de marquer des accents sur une ligne vocale, de façon à exalter le rythme (et sans abîmer la ligne musicale). Une présence toujours très dramatique.

Mais à le voir, on prend conscience d'une inspiration scénique hors du commun. Ce n'est pas subtil comme les mille intentions du Scarpia de Gobbi, c'est quasiment une possession qui le fait jouer, avec la force d'un acteur de muet, une situation qui l'habite complètement, comme si toute pudeur était perdue.

Lorsqu'on aperçoit son Don José, on sait qu'il va forcément tuer Carmen.

Pourtant, ce n'est pas toujours le cas, il existe quantité de témoignages où on le voit chanter face à la scène, certes plus convaincu que d'autres collègues, mais pas précisément en train de jouer...

Cette scène finale de Carmen est donc un témoignage hors du commun, un grand muet parlant.

http://www.youtube.com/watch?v=sfuVpvwsTQI
(vidéo à but promotionnel de l'éditeur)


Par ailleurs, le fait de jouer Carmen en russe avec un ténor en italien, quoique peu passionnant pour l'oeuvre en question, ne peut que donner du prix aux yeux humides des lutins.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=1175

Commentaires

1. Le samedi 21 mars 2009 à , par Lavinie :: site

Ah oui, ça, c'est un vrai Don José, qui tue Carmen parce qu'elle lui a complètement fait perdre la boule, et pas juste parce que c'est écrit dans le livret!

C'est rigolo de faire chanter Carmen en russe et Don José en italien.

2. Le samedi 21 mars 2009 à , par DavidLeMarrec :: site

On peut même inférer de son attitude qu'il était déjà, selon toute vraisemblance, passablement timbré avant.

Oui, c'est exactement ça, il ne le fait pas parce que c'est dans le script et qu'il n'a pas de ligne mélodique pour la réconciliation, il le fait parce que c'est l'évidence.

C'est une soirée assez célèbre (pour ses grands noms et son exotisme), mais il me semble que la vidéo apporte une plus-value incroyable.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« mars 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031