Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Fâcheries et vexations

Petite réflexion incidente du soir, en forme d'hypothèse.

Pourquoi converser de politique avec des gens d'excellente compagnie mais d'opinions politiques divergentes conduit-il, presque inévitablement, à la catastrophe ?

Pour l'avoir observé en de multiples occasions (heureusement, les lutins n'y ont pas vraiment été personnellement confrontés, prudente discrétion oblige), chacun y réfléchit sans doute à un moment donné.

La part d'irrationnel est très grande sur ce sujet (y compris chez les analystes) : il échappe à l'analyse (personne, à moins d'être lui-même candidat à un mandat, ne maîtrise de près ou de loin tous les paramètres de la politique dans son ensemble), il est hérité avec les valeurs morales de l'environnement familial (quitte à le rejeter).

Il y a sans doute, en plus de cela, une part d'égoïsme latent qui produit que la plupart des interlocuteurs ne peuvent contenir leur indignation en entendant penser différemment d'eux sur un tel sujet. Car l'opinion politique en démocratie, contrairement à l'ensemble des autres sujets, produit un effet direct sur tous, par le truchement du vote, et concerne donc intimement votre interlocuteur. Voter différemment de lui, c'est lui imposer de payer plus d'impôts, plus d'amendes, d'affaiblir son emploi, de vivre dans une rue moins sûre, etc.

Sans doute y a-t-il là une part d'explication dans les réactions étonnamment violentes sur ces sujets y compris, dans certaines occurrences, de la part des êtres les plus tolérants et les plus doux. Votre pensée divergente se concrétise en une agression contre votre interlocuteur, conduite par le pouvoir politique.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=990

Commentaires

1. Le jeudi 17 juillet 2008 à , par aymeric :: site

Bonjour David (ça faisait longtemps),

Je suis un peu surpris. Il m'arrive régulièrement de discuter politique sur la base d'un désaccord de fond et le ton reste plus souvent courtois (ce qui n'empêche pas que ce soit houleux parfois mais c'est finalement assez rare.)
Il y a quelques années j'aurais peut-être été davantage de cet avis mais la plupart de mes amis militants ont maintenant coupé leur rouge d'un peu d'eau.

2. Le jeudi 17 juillet 2008 à , par Bajazet :: site

Et puis l'avantage de la monarchie, c'était qu'on évitait les ronds-points d'entrée en agglomération.

Choisissez bien, choisissez BUT !

3. Le jeudi 17 juillet 2008 à , par aymeric :: site

Ah et j’ajoute que je trouve un peu mesquin de reprocher à l'autre la traduction concrète de sa divergence d'opinion.
Il m'est arrivé, du fait d'une procuration, de devoir voter pour le candidat que je voulais voir battu et je n'en garde pas un souvenir spécialement douloureux. C’était presque plus exotique qu’autre chose.

4. Le jeudi 17 juillet 2008 à , par jdm :: site

Eh bien, je suis entièrement d'accord avec Bajazet.
Sur les ronds-points.
Ne t'en déplaise, cher David.
Sur les ronds-points, on tourne en rond, comme en politique.
Le plus beau des ronds-points, c'est celui conçu par Jacques Tati dans la dernière séquence de Playtime.
On doit pouvoir parler des beaux-arts sans se fâcher ?
Non ? Bon...

5. Le jeudi 17 juillet 2008 à , par DavidLeMarrec :: site

Bonjour Aymeric,

Je suis ravi de cet avis optimiste, ce sont donc les milieux que je fréquente qui sont à désespérer de tout. Ca me fascine depuis le plus jeune âge (depuis que mes parents m'ont enseigné que, dans notre village, il ne fallait pas dire ce qu'on votait, parce que des vaches avaient été empoisonnées suite à des discussions politiques entre voisins...), cette irrationalité à la fois du choix politique et, plus encore, de sa discussion.

J'en étais venu à cette hypothèse du sentiment d'agression, puisque le vote de chacun influe sur la vie de tous les autres. (Enfin, s'il l'emporte, c'est entendu.)

Cela dit :

Je suis un peu surpris. Il m'arrive régulièrement de discuter politique sur la base d'un désaccord de fond

, le désaccord de fond n'est pas le plus difficile à gérer. C'est souvent une question d'étiquette et de personnes qui pose très fort problème.

Ah et j’ajoute que je trouve un peu mesquin de reprocher à l'autre la traduction concrète de sa divergence d'opinion.

C'est surtout démocratiquement assez peu ouvert, mais je me demande si ça ne favorise pas ces réactions. Celui qui vote à gauche a sa responsabilité si les entreprises délocalisent, celui qui vote à droite est complice des expulsions de petits élèves étrangers, etc. Il y a une forme de complicité qui est ressentie.

--

Bonsoir Bajazet,

Les ronds-points, c'est des trucs pour pollueurs à quatre roues, si ça se trouve fumeurs engraisseurs des marchands de mort, et buveurs qui battent leur femme... Des gens pas fréquentables, qui n'ont qu'à prendre le train comme tout le monde.
D'abord.

Ceux qui s'en plaignent et ceux qui les acceptent, (la tête) dans le même panier. Ou dans le même sac, si vous préférez.

--

Bonsoir Jdm,

Donc de retour ? Dans ce cas, je te dois deux petits messages...

Les beaux-arts sont étrangement moins irrationnels que la politique, je ne me le suis jamais expliqué autrement que par ce que je propose sur cette page, ça reste assez énigmatique à mes yeux.

Mais on peut toujours trouver de bonnes raisons de se fâcher.

6. Le jeudi 17 juillet 2008 à , par Bajazet :: site

Bonsoir, Majesté.

En fait, je songeais surtout à la dimension artistique du rond-point comme installation et lieu de création, vous voyez ?

Vous êtes revenu sain et sauf de Saintes ? Cet endroit m'a toujours fait peur, sans le connaître évidemment, mais le style roman me donne des sueurs froides, on ne se refait pas. ;-)

7. Le vendredi 18 juillet 2008 à , par Bajazet :: site

Et puis, qu'est-ce que vous voulez, désormais, dès que je pense à la Charente, je vois l'image de Mme Royal, alors ça n'aide pas, forcément…

(Et ce compte rendu de Fledermaus, c'est prévu pour quand ? 8-/)

8. Le vendredi 18 juillet 2008 à , par DavidLeMarrec :: site

Je vois. Et indispensable à l'épanouissement des artistes locaux, tel Laurent L*** ? :-)


Vous êtes revenu sain et sauf de Saintes ? Cet endroit m'a toujours fait peur, sans le connaître évidemment, mais le style roman me donne des sueurs froides, on ne se refait pas. ;-)

Il y a assez peu d'églises à Saintes, et seulement deux de romanes (ce sont plutôt les voûtes couleur linges de nourrisson de Saint-Vivien, néo-carolingien à voussures pseudo-romanes, qui sont effrayantes).

Logiquement, je devrais toucher un mot bientôt de ces choses, Saint-Eutrope vous ferait frémir, évitez de passer par ici la nuit, vous feriez de mauvais rêves. :)


Et puis, qu'est-ce que vous voulez, désormais, dès que je pense à la Charente, je vois l'image de Mme Royal, alors ça n'aide pas, forcément…

Mais non, elle est dans le Grand Nord, ou bien elle siège à Poitiers, vous ne courez aucun risque.

De toute façon, pour croiser quelqu'un à Saintes, même un samedi midi dans la Grand Rue, il vaut mieux être patient...


(Et ce compte rendu de Fledermaus, c'est prévu pour quand ? 8-/)

Ah. Il en faut un ? :-/

C'était délicieux, en plus, et votre chouchoute Cécile Perrin était plus radieuse que jamais.

9. Le samedi 19 juillet 2008 à , par Bajazet :: site


Saint-Eutrope, c'est comme dans La Religieuse ? :-p

Je vous absous de Fledermaus, d'autant que ce n'est pas du tout la saison. Toujours à faire les malins, les Bordeluches ! Bon, levez-vous maintenant, rendez-moi votre croix, videz vos poches de tout objet métallique, priez pour l'unité de la Belgique, n'oubliez pas le service.

10. Le samedi 19 juillet 2008 à , par DavidLeMarrec

C'est un peu plus sobre comme ambiance. Les touristes bordelais savent se tenir.

(Vous verrez, mes prières sont si efficaces que la Belgique n'est pas près de la séparation. Poverini !)

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(1/2/2013)

Chapitres

Archives

Calendrier

« juillet 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031