Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Euston ou Le manifeste de coton

Un tournant décisif dans une vie d'engagement.


Le manifeste d'Euston remporte paraît-il un certain succès.

Quitte à paraître chagrin, je ne vois pas trop quel est le but de la manoeuvre. Etablir qu'une bonne partie des citoyens des démocraties occidentales sont contre la guerre, l'esclavage, la tyrannie, la pauvreté, l'injustice, l'inéquité, la souffrance, la barbarie, la censure, la torture, la falsification de la vérité, la privation de liberté, la maladie et, pourquoi pas, la mort ? Oui, pourquoi pas.

Certes, une gauche modérée s'oppose ici à une gauche plus combattive. Mais je ne saisis pas bien la troublante nouveauté. Le mouvement, pour tout dire, me laisse perplexe. On dirait un manuel exhaustif de langue de coton.


Aussi, je tiens moi aussi à lancer un autre manifeste :

Nous, signataires, déclarons nous opposer à la mort, qui s'arroge le droit de frapper à la porte bien trop tôt et sans avoir la politesse de se présenter.

Aussi, nous débutons une période désobéissance civile pour que ces méthodes iniques cessent. Désormais, nous refuserons de reconnaître son autorité tant que ses méthodes ne seront pas significativement changées.

Que tous ceux qui partagent cet avis nous rejoignent.


Signataires

  1. M. Sisyphe, de Corinthe. Président d'honneur et grand parrain du manifeste.
    • Déclaration : « Au placard, la mort ! »
  2. M. Siegmund, de Wälseland.
    • Déclaration : « So grüße mir Walhall, / grüße mir Wotan, / grüße mir Wälse / und alle Helden, / grüß' auch die holden / Wunschesmädchen- / zu ihnen folg' ich dir nicht. »
    • Traduction : « Alors salue pour moi le Walhalla, / Salue pour moi Wotan, / Salue pour moi Wälse / Et tous les héros, / Salue aussi les belles / Vierges qui comblent les désirs / Vers eux je ne te suivrai pas. »
  3. La commune de Brescello, Emilie-Romagne.
    • Déclaration : « Più di Don Camillo, non più di morte ! »
    • Traduction : « Pas de Don Camillo, plus de mort ! »
  4. M. di Luna, Castellor.
    • Déclaration : « E vivo ancor' ! »
    • Traduction : « Et je vis encore ! »
  5. M. Misère, forgeron, Languedoc.
    • Déclaration : « Misère ne finira qu'avec ce monde. »
  6. M. Ch.Quint, Escorial, Madrid.
    • Déclaration : « Les douleurs de la terre nous suivent encore au cloître ; la guerre dans les coeurs cessera seulement au Ciel. » A notre connaissance, il n'aurait toujours pas mis sa menace à exécution...
  7. M. B.Godunov, Moscou. Membre démissionnaire de notre association.
    • Déclaration : « Prastiti - argh. »

Pour soutenir notre mouvement, vous pouvez placer ceci sur votre site.

Avec la mention : "Blogue opposé à la mort." Sûr qu'on parviendra à réunir autant de monde que pour le manifeste d'Euston.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=223

Commentaires

1. Le mercredi 17 mai 2006 à , par Authueil :: site

excellent !

2. Le mercredi 17 mai 2006 à , par Inactuel :: site

Langue de coton ou langue de caoutchouc ?
Excellent mannifeste, j'adhère !
D.

3. Le vendredi 26 mai 2006 à , par Ouf

Je vois que tu as le soutien de quelques grands de ce monde (Charles Quint, Comte de Luna...) y compris parmi les membres démissionaires. Mais je fut plus surpris d'apprendre que Misère, sous son poirier, était connecté pour t'envoyer son soutien, du fin fond de son Languedoc....
;-)

4. Le vendredi 26 mai 2006 à , par DavidLeMarrec

Bonjour cher Ouf !

Ma citation de Charles Quint est la version italienne, impossible de remettre la main sur la version originale ni de m'en rappeler précisément ; je crois que la version italienne, hélas trop entendue, fait écran.

Quant à Misère, je suis content que le soufflet ne soit pas retombé...

5. Le vendredi 26 mai 2006 à , par Ouf

Oui, je risquais fort d'être ton seul lecteur à comprendre le clin d'oeil.

J'en profite pour t'envoyer l'adhésion de M. Guercoeur (Au ciel), qui m'est parvenur ce matin : "Vivre, vivre, vivre : Qui me rendra l'ivresse de vivre ?" Il n'est pas joignable ces temps-ci.

Tout cela ne nous dit pas où tu te caches...

6. Le vendredi 26 mai 2006 à , par DavidLeMarrec

Oui, je risquais fort d'être ton seul lecteur à comprendre le clin d'oeil.

Non seulement le soufflet n'est pas retombé, mais j'ai failli en tomber de ma chaise - et Dieu sait qu'elle pègue.

Je note avec plaisir l'adhésion de M. Guercoeur. En revanche, à ce que j'ai compris, tu ne souhaites pas que Mlle Behrens le suive. :-)


Tout cela ne nous dit pas où tu te caches...

C'est-à-dire ? Je suis un caché un peu visible, par ici. ;)

7. Le vendredi 26 mai 2006 à , par Ouf

"Je suis un caché un peu visible, par ici. ;)"

Un peu visible ici, oui, mais nulle part ailleurs sur le net, ni chez toi apparemment. Je t'ai envoyé un mail.

8. Le samedi 27 mai 2006 à , par DavidLeMarrec

Ce n'est pas faux.

L'interface webmail rame diablement ce soir (ah, Free...). Je vais retenter avant d'aller me coucher.

9. Le samedi 27 mai 2006 à , par fitze

J'ai à vous proposer un bon candidat à la signature du manifeste : un certain Radamès, qui s'opposa formellement à la mort de sa chère et tendre en ces termes : "no non morrai! troppo t'amai, troppo sei bella" (orthographe non garantie).

10. Le dimanche 28 mai 2006 à , par Ouf

Je te propose aussi la candidature de M. Orphée (Arcadie, Grèce), qui, lui, n'a pas attendu la pétition pour aller faire un esclandre chez ladite Mort, en allant récuperer son bien, vaille que vaille. Il avait d'ailleurs entierement raison -- même si des mauvaises langues ont plus tard insinué qu'il n'avait point agi par amour, mais seulement par souci du qu'en dira-t'on--, et il est étonnant que son exemple n'ait pas fait école.

11. Le dimanche 28 mai 2006 à , par DavidLeMarrec

Oh ! Fitze par ici ! 8-)

Décidément, depuis quelques semaines, ce lieu est de mieux en mieux fréquenté.

Je prends note des signataires. En revanche, il y a une difficulté pour M. Orphée. La moitié seulement nous en est parvenue. On m'a conseillé de m'adresser à une société viti-vinicole pour retrouver sa trace.

12. Le mercredi 10 septembre 2008 à , par lou :: site

Je n'aime pas trop ton image.
Je choisirai, peut-être, en exergue,
lasciate ogni speranza, voi ch'entrate
ou bien Pierre Desproges : je n'aurai jamais le cancer, je suis contre.

Puisqu'à partir du dodécaphonisme tu fais renaître ce phénix, célébrons sa (re)venue !

Lou est contre la guerre parce que la guerre, c'est violent.
Lou est contre la misère parce qu'il voudrait que tout le monde partage son penchant au mimétisme et que la misère fait tache dans son Eden.
Lou est contre le vieillessement parce que... c'est comme ça.

Lou est contre l'abus de la langue de Coton.
Coton a six ans et demi, sa langue est râpeuse de naissance mais elle lui appartient !
[aucun chat, ici, ne s'appelle "Bois", ouf !]

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« mai 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031