Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Carl Friedrich ZELTER - I - Discographie et bibliographie


Carl Friedrich Zelter, 1758-1832, est bien connu de la petite histoire schubertienne. Schubert, envoyant une pièce sur un de ses poèmes à Goethe, ne reçut jamais de réponse, ce que les biographes semblent universellement déplorer : hermétisme de Goethe à la musique ? lettre perdue ? On alla même jusqu'à suggérer une confusion avec le Franz Schubert de Dresde, de moindre valeur que « le nôtre », tentant du même coup de laver l'affront fait à Schubert et le tort fait à Goethe.
Et chaque biographe d'ajouter : Goethe avait de toute façon son chouchou, qui lui fermait l'oreille à toute autre écoute, un tâcheron aujourd'hui oublié du nom de Zelter. Ah, s'il avait pu collaborer directement avec Schubert, etc.

Goethe est libre d'avoir ses préférences musicales, et il n'était pas obligé d'avoir bon goût. Mais revenons sur le Berlinois Zelter.

Quelques publications lui rendent aujourd'hui hommage. En fait, à bien y regarder, trois monographies discographiques seulement.


La première est celle de Dietrich Fischer-Dieskau, l'infatigable, accompagné par Aribert Reimann. Dans ce disque publié en 1984, nous disposons de la première anthologie conséquente de lieder de Zelter. En tout cas de la première monographie

1. Die Sanger uer Vorwelt
2. Wand'rers Nachtlied
3. Wo Geht's Liebchen?
4. Ruhe/(Ueber allen Gipfeln)
5. Gleich und Gleich
6. Erster Verlust
7. Rastlose Liebe
8. An die Entfernte
9. Wonne der Wehmut
10. Um Mitternacht
11. Einsamkeit (Harfenspieler I)
12. Harfenspieler II
13. Klage (Harfenspieler III, Version 1)
14. Klage (Harfenspieler III, Version 2)
15. Berglied
16. Beruhigung
17. Selige Sehnsucht
18. Gesang und Kuss
19. Abschied

On notera au passage que le génie de Schubert lié à la réécriture d'une même pièce trouve ici son écho...



et le disque 1 couplé avec un disque de Schubert par les mêmes interprètes :

Disque 1 :
1. Rastlose Liebe (Dem Schnee, dem Regen)
2. Um Mitternacht (Ich

ging nicht eben gerne) 

3. Clärchen (Freudvoll und leidvoll)
4. Erster Verlust (Ach, wer bringt die schönen Tage)
5. Wonne der Wehmut (Trocknet nicht, trocknet nicht, Tränen der ewigen Liebe)
6. Trost im Tränen (Wie kommts, daß du so traurig bist)
7. Der Zauberlehrling (Hat der alte Hexenmeister)
8. Einsamkeit (Wer sich der Einsamkeit ergibt)
9. An die Türen will ich schleichen
10. Wer nie sein Brot mit Tränen aß
11. Der neue Amor (Amor, nicht das Kind)
12. Nur wer die Sehnsucht kennt
13. Der Misantrop (Erst sitzt er eine Weile)
14. Gleich und gleich (Ein Blumenglöckchen vom Boden)
15. Der König in Thule (Es war ein König in Thule)
16. Geistes-Gruß (Hoch auf dem alten Turme)
17. Nachgefühl (Wenn die Reben wieder blühen)
18. Jägers Abendlied (Im Felde schleich ich still und wild)
19. Schäfers Klagelied (Da droben auf jenem Berge)
20. Wandrers Nachtlied (Der du von dem Himmel bist)
21. Ruhe (Wandrers Nachtlied) (Über allen Gipfeln ist Ruh)
22. Die wakkelnde Glocke (Es war ein Kind)
23. Auch mein Sinn (Ich ging im Walde)
24. Im Fernen (Wie sitzt mir das Liebchen)
25. Der Fischer (Das Wasser rauscht', das Wasser schwoll)
26. Der Musensohn (Durch Feld und Wald)
27. Der Verliebte (Hab oft einen dummen düstern Sinn)
28. Gewohnt, getan (Ich habe geliebet)
29. Frühzeitiger Frühling (Tage der Wonne)
30. Stirbt der Fuchs, so gilt der Balg (Nach dem Mittage saßen wir)

Disque 2 :
1. Neue Liebe, neues Leben
2. Das Sträuschen
3. Der neue Amadis
4. Sehnsucht
5. Wiederfinden
6. An die Entfernte
7. An Mignon
8. Suleika
9. Aus der Ferne
10. Nähe des Geliebten
11. In tausend Formen
12. An den Mond
13. Nachtgesang
14. Mailied
15. Vanitas!
16. Künstlers Abendlied
17. Der Erlkönig
18. Der Totentanz
19. Selige Sehnsucht
20. Die Spröde
21. Die Bekehrte
22. Ich wollt', ich wär' ein Fisch
23. Der junge Jäger

J'ai pu recenser pas loin de 90 lieder de Zelter, on est donc, avec ces 53 titres, dans le meilleur des cas à la moitié de son catalogue, mais peut-être à l'intégralité des Goethe.

Je ne recommande pas le couplage, car la voix de Hans Jörg Mammel est assez quelconque, largement nasale, avec des problèmes dans l'aigu (émis dans tous les sens, manquant de s'étrangler). Certes, ce n'est pas très important dans le lied, mais ce chanteur n'est pas très diseur, et sa prudence vocale le force à chanter avec application plus qu'à habiter réellement, en s'appuyant essentiellement sur une ligne soignée.
Cela reste honnête, surtout que le Hammerflügel de Ludwig Holtmeier offre des sonorités magnifiques (celui de la maison de Goethe). Mais c'est trop peu pour motiver l'achat d'un enième Goethe-Schubert. Préférer les disques isolés de Zelter, quitte à le faire par les mêmes interprètes.


Il existe aussi, outre des lieder isolés (par Hermann Prey notamment), ou la pièce dans des panoramas « Goethe et le lied », des anthologies diluées avec autre chose de plus vendeur, tel ce récital Mendelssohn/Zelter d'Andrea Folan et Tom Beghin.


En allemand, on trouve plusieurs éditions de la correspondance, avec notamment des ouvrages centrés sur la correspondance littéraire. Un ouvrage de Walther Victor développe le sujet de cette amitié. Dietrich Fischer-Dieskau propose un tableau du Berlin musical du début du XIXe siècle, autour précisément de la figure de Zelter.


Les éditions Schott (seules disponibles) n'éditent que 50 pièces, ce qui ne correspond même pas à tous les Goethe.

Goethe-Lieder: Wandrers Nachtlied
Wo geht's Liebchen? (Mailied)
An den Mond
Ratlose Liebe
Ruhe (Wandrers Nachtlied)
Der Verliebte (Christel)
Trost in Tränen
Nachtgesang
Gewohnt, getan
Willkommen dem 28. August 1749 (Blumengruß)
Erster Verlust
Gleich und gleich
Vanitas! vanitatum vanitas!
An die Entfernte
Frühzeitiger Frühling
Wonne der Wehmut
Tischlied
Neue Liebe neues Leben
Der König in Thule
Nähe des Geliebten
Um Mitternacht
Schäfers Klagelied
In tausend Formen
Suleika
Einsamkeit
2 Harfenspieler
Klage
Kennst du das Land
Sehsucht
Geheimnis
An Mignon Lieder verschiedener Dichter : Berglied
Die Ideale (Schiller)
Sonett (P. Gerhardt)
Klage (Zincgref)
Abendlied (Müchler)
Auf den Tod eines Kindes
Das Veilchen
Félicité passée (Bertaut)
Beruhigung (v. Matthisson)
Gesang und Kuss (Schegel)
Ständchen
Ich denke dein (Brun)
Abschied
Abendlied (Voß) -Herbstlied (Treck)
Todes Wiegenlied (Schmidt)
Lied (Kosegarten)


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=194

Commentaires

1. Le samedi 17 juin 2006 à , par DavidLeMarrec

Zelter volet II, les lieder et leur style, ici.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(2/6/2016)

Chapitres

Archives

Calendrier

« avril 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930