Carnets sur sol

   Nouveautés disco & autres écoutes | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Où se situe Magdala ?

Marie-Madeleine aurait tout pour l'opéra.
Ses deux facettes principales, l'impudeur charnelle et la pudeur lyrique, sont exactement ce que peut apporter le genre opéra.

Pourtant.
Elle est à la fois peu traitée par les librettistes et compositeurs (sujet glissant, sans doute), et, lorsqu'elle l'est, bigrement spiritualisée et affadie.


Je passe sur les oeuvres religieuses, comme Maddalena a piedi di Cristo de Caldara - qui présente conceptuellement les postulats qui se disputent Marie-Madeleine, à savoir l'amour charnel et l'amour spirituel.

Exemples ?

La Marie-Madeleine de Massenet, créée le 9 février 1903 à l'Opéra de Nice et reprise un siècle plus tard à Rome par Caballé, l'année de son retrait des scènes. La dimension toute élégiaque de la ligne, la pudique orchestration (qui rappelle les Nuits d'Eté et le Requiem de Berlioz) conviennent à merveille à ses moyens d'alors. Personnellement, j'aime beaucoup.

Le vase de parfums, de Suzanne Giraud sur un livret d'Olivier Py (2004, je crois). Je n'en ai entendu que de très brefs extraits à la radio. Je n'ai pas été très convaincu, parce qu'on sentait hélas le mal de l'opéra contemporain, à savoir la fragmentation du texte jusqu'à l'inintelligible, mais impossible d'émettre un avis valide avec si peu.
Le livret s'inspire vraiment de la lecture catholique, tout en l'assouplissant. Suzanne Giraud s'est défendue de pas mal de réserves sur le livret en expliquant les potentialités qu'il contenait et dont elle avait pu se servir.

Mais, dans toutes ces oeuvres, religieuses ou profanes, Marie-Madeleine, comble de l'ironie, devient, au prix d'un certain non-sens, une sainte des plus éthérées, en proie aux plus profonds vertiges métaphysiques, à la mélancolie la plus sainte. C'est presque son amour pour la réflexion théologique qui la mène, inévitablement, à voir Satan (de très loin, en tout bien tout honneur - un peu comme Méphisto qui épouvante Marguerite à l'église).
C'est moins vrai chez Py/Giraud, certes, mais tout de même...

Donc, même s'il y a une littérature opératique marginale autour de Marie-Madeleine, il reste encore beaucoup à faire.
Apparemment, on préfère Salomé, qui ne pose pas les mêmes problèmes, du fait de son statut de repoussoir. On peut la représenter complaisamment sans risquer d'attenter à quoi que ce soit - même pas à la pudeur, puisqu'on vous dit que ce qu'elle fait est mal...


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=138

Commentaires

1. Le samedi 28 janvier 2006 à , par Philippe[s]

Et comment Massenet traîte l'épisode du Noli me tangere ?
(une remarque sans intérêt: j'ai chanté avec le père de Suzanne Giraud)

2. Le dimanche 29 janvier 2006 à , par DavidLeMarrec

Et moi j'ai conversé avec Suzanne Giraud. ;-)

David - na.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« janvier 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031