Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Mireille Delunsch - lancement du premier site

Dans un précédent billet (au passage, l'extrait promis y est désormais disponible), il était question des particularités de la présence vocale de Mireille Delunsch.

Le premier site à lui être consacré vient d'être inauguré : http://mireilledelunsch.monsite.wanadoo.fr/index.jhtml.

Bon vent à ce nouveau site et merci à Marie-Laure du temps qu'elle lui consacre !


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=80

Commentaires

1. Le lundi 26 décembre 2005 à , par Stéphane

Bonjour,
Je cherche à en savoir plus sur cette magnifique interprête que je viens de découvrir dans le personnage de la Folie dans Platée de Rameau (l'air "Aux longueurs d'Apollon" est un régal d'humour et de performance vocale et théâtrale).
Malheureusemlent le lien vers le site mireilledelunsch.monsite.... ne fonctionne pas. Connaisez-vous une autre adresse de site ?
Merci
Stéphane

2. Le lundi 26 décembre 2005 à , par DavidLeMarrec

Bonjour Stéphane,

Je le sais, hélas, le site ne répond plus depuis octobre. Je n'ai pas eu le temps de contacter Marie-Laure tandis que j'étais tout à d'autres travaux. Il comprenait une discographie exhaustive, des extraits de presse, des éléments biographiques, des fragments d'interview. Une base de données très complète qui tenait sur quelques pages et que je n'ai hélas pas sauvegardée.

Ce que je peux en revanche vous proposer, c'est de faire une série de billets sur Mireille Delunsch. J'adore cette artiste, et je connais à peu près complètement son parcours, j'ai dû l'entendre dans à peu près tous ses rôles. Je peux donc réaliser ici même une discographie commentée à nourrir au fil des semaines, et vous communiquer en privé des éléments complémentaires, si vous le souhaitez.

Si jamais je peux récupérer le contenu du site, et même s'il a été retiré sur demande, je vous le communiquerai en pièce attachée par courriel.


Vous pouvez déjà commencer par cette petite étude : operacritiques.free.fr/do... . Je cherche à y isoler les procédés du chant de Mireille Delunsch qui le rendent si efficace. Il y a un extrait sonore en fin de billet, en Traviata.

Bonne soirée, et merci d'être passé par ici ! Je me réjouis, croyez-le bien, de l'attention que vous portez à M.Delunsch !

David

3. Le mardi 7 mars 2006 à , par Sylvie Eusèbe

Non, je ne vous oublie pas, mais en ce moment je suis très occupée ! Alors pardon pour ce long silence et juste un petit mot sur Mireille Delunsch car je sens bien que vous l’appréciez beaucoup :-) !
Je l’ai vue récemment sur Arte dans la Traviata (Aix 2003).
J’ai bien aimé sa voix, même si je ne serai pas encore capable de la reconnaître. Ses aigus m’ont été agréables, ce qui est une belle et rare exception pour une soprano dans le rôle de Violetta ! Son chant est simple, franc, sans artifice tout comme son jeu que l’on sent très naturel. Le seul reproche que je pourrai faire c’est que je n’ai guère senti d’évolution dans son personnage au fil du déroulement de l’opéra. Elle est déjà désabusée et abattue dès le début, et cela « n’empire pas » vers la fin ! Heureusement d’ailleurs que ni son jeu ni son chant ne sont trop dramatiques, ce qui serait vite insupportable !

Malgré quelques petites difficultés dans les sur-aigus, je crois qu’on peut vraiment dire que vocalement « elle assure », dans le meilleur sens du terme, et en tous cas j’ai vraiment apprécié sa Violetta très digne et émouvante.

Quant au trio infernal « décors-costumes-mise en scène », je n’en ai vraiment rien à dire (ce qui de ma part est déjà un compliment en soi…), sauf peut-être que le « jeu vidéo » n’est pas ma culture visuelle…

J’ai entendu il y a quelques semaines Mireille Delunsch interviewée sur France-Musique à propos du Don Giovanni qu’elle joue actuellement à Paris. Ce spectacle est visiblement plus l’œuvre de M. Haneke que celle de Mozart puisqu’elle en disait : « la musique ne dérange pas la mise en scène ». Incroyable non ?
Bon, je triche un peu car le contexte –dont je ne me souviens plus- nuançait tout de même un peu ses propos. Ils restent néanmoins surprenants dans la bouche d’une chanteuse, d’une musicienne !

4. Le mercredi 8 mars 2006 à , par DavidLeMarrec

Je vois que vous avez essayé partout, et plusieurs jours de suite.

Navré, vraiment !

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(7/1/2015)

Chapitres

Archives

Calendrier

« août 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031