Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


[feuilleton] : Kurtág György, épisode 2 : Bartók

Espoirs trompés et amitiés.

A la suite de cette découverte, Kurtág considéra que la musique de Bartók était celle d'un précurseur, visionnaire d'une voie nouvelle pour la musique hongroise : audacieuse et novatrice, mais profondément enracinée dans le folklore, que Béla Bartók avait en effet exploité à plusieurs niveaux - transcription de thèmes et rythmes préexistants, composition de pièces selon un folklore existant, invention d'un folklore personnel. C'est sans aucun doute ce dernier niveau qui a le plus nourri l'imaginaire kurtágien, dont l'intimité des choix, la personnalité du folklore s'éloignent considérablement de la seule référence hongroise - bien que présente et revendiquée, elle se limite à des références, ou à un idéal de caractère. György Ligeti rappelle que cet espoir d'évolution et de rayonnement de la culture hongroise se nourrissait de l'épanouissement constaté des milieux intellectuels depuis la chute du nazisme.

C'est au Conservatoire Ferenc Liszt de Budapest qu'il rencontra, à l'âge de vingt-deux ans, l'autre György, de trois ans son cadet - il était en effet né en 1923 en Transylvanie tandis que Kurtág avait vu le jour le 19 février 1926 à Lugos, dans le Banat, en Roumanie (nom officiel, roumain : Lugoj), près de la frontière yougoslave. Il se trouvaient tous deux originaires de la part de Hongrie cédée en 1921 à la Roumanie du côté des vainqueurs de la première guerre mondiale, par le traité de Trianon. De ces régions majoritairement de langue hongroise, mais dont la langue officielle, qu'ils allaient fréquenter à l'école, était devenue le roumain quelques petites années avant leur naissance.
Ligeti raconte qu'ils nourrissaient le même principal espoir en postulant au Conservatoire : ce n'était pas tant qu'ils désiraient apprendre ou réussir qu'ils espéraient bénéficier des cours que devait dispenser Bartók, qui à la fin de la guerre avait été accablé de distinctions en Hongrie et devait prendre ses fonctions audit conservatoire.
Seulement, à l'automne 1945, le jour même où ils devaient entreprendre la première étape de leur "pélerinage" (sic), c'est-à-dire passer l'examen d'entrée, le drapeau noir était hissé sur le bâtiment qui ne serait jamais le temple espéré - Bartók s'était éteint à New York à l'âge de soixante-quatre ans.
Dans les couloirs du Conservatoire en deuil, en attendant les épreuves auxquelles ils étaient soumis, l'espace d'une demi-heure, les deux jeunes commencent à se lier - Ligeti parle de la naissance spontanée d'une amitié. La timidité et l'absence de prétention étaient caractéristiques de Kurtág, nous précise, si besoin était, son ami György. Franz Sulyok, qui n'a pas atteint la même notoriété internationale, faisait également partie de leur groupe amical.

David - obscuraussi


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.free.fr/css/tb.php?id=38

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(3/1/2009)

Chapitres

Archives

Calendrier

« juin 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930